Sorties de la semaine

[K-Drama] 2021 – Semaine 2

L’année commence tout doucement avec un deuxième drama sorti cette semaine. J’ai presque terminé Put your head on my shoulder et je regarde toujours Run on. J’ai aussi commencé Detective L. Cette nouveauté me tente bien mais je vais attendre de terminer un drama et de lire les premiers avis.

She would never know

SheWouldNeverKnow-poster
She would never know

Diffusion : Lundi & Mardi (18 janvier 2021 – 9 mars 2021)
Chaîne : JTBC
Épisodes & durée : 16 épisodes x 60 minutes
Scénario & casting : Ce drama raconte l’histoire d’amour entre une sunbae et son hoobae. Yoon Song Ah (Won Jin Ah) travaille dans une entreprise de cosmétiques en tant que spécialiste du marketing de marque. Elle rêve d’avoir un jour sa propre marque de cosmétiques. Chae Hyun Seung (Ro Won) sera son junior dans l’entreprise. Lee Hyun Wook et Lee Joo bin complètent le casting principal.
Équipe technique : Chae Yoon à l’écriture et Lee Dong Yoon (20th century boy and girl) à la réalisation
Trailers : 01020304
Attentes : Ce drama, aussi connu sous le nom Sunbae, don’t put that lipstick on, est adapté d’un webtoon. Je ne l’ai pas lu mais il m’intéresse tout comme son adaptation par son scénario parfait pour une jolie comédie romantique avec en plus un axe noona romance. J’aime bien le duo principal même si je n’ai pas vu les acteurs dans de nombreuses productions. J’aime bien le réalisateur et ce drama est la première création de la scénariste.

Et toi, vas-tu commencer ce drama ?

Bilans annuels

[Bilan 2020] Films

Je commence mes bilans annuels de visionnages de 2020 avec celui sur les films. J’en ai vus beaucoup en 2020, presque le triple de ce que j’avais regardé en 2019 ! Je dois pour cela remercier mon challenge de Rattrapage qui m’a bien motivée puisque j’avais visé 24 films ainsi que le projet sur Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle. J’ai évidemment cumulé les deux au maximum des possibilités mais j’ai aussi regardé d’autres films non inclus dans ces projets. Le fait de ne pas pouvoir compter tous mes films vus a parfois était frustrant, c’est notamment pour cela que la version du challenge de Rattrapage de films de cette année a évolué. 🙂

En 2020, j’ai ainsi vu 36 longs-métrages asiatiques : 27 coréens, 4 japonais, 4 chinois, 1 philippin. Il y a une nette dominance coréenne mais je suis contente d’avoir visionné autant de films provenant d’autres pays. J’ai chroniqué 14 de ces films mais j’ai parlé de tous dans mes bilans mensuels. J’ai regardé plusieurs films en visionnages communs et c’était toujours de chouettes moments de partage. Je le referai avec plaisir cette année encore ! J’espère arriver à 1/3 de pays non coréens en 2021 ! J’aimerais aussi égaler le même score de films vus même si j’aspire au nombre de 52 films vus…

J’ai aussi vu 5 courts-métrages : Circle line (2012), Ordinary family (2014), Pragma (2014), Momo (2014) et Alice: Crack of season (2016). Je vous en reparlerai prochainement !

Voici la liste des films vus en 2020, classés par ordre chronologique.

Pour vous parler de ces films, j’ai choisi de les classer par genre même si ce type de classification est vaste. De plus, certaines productions regroupent bien entendu plusieurs genres.

Animations

J’ai profité de l’arrivée des films du studio Ghibli sur Netflix pour enfin découvrir Je peux entendre l’océan (1993) qui n’est pas disponible en DVD en France. J’ai bien aimé cette histoire tranche-de-vie qui s’intéresse aux premiers émois adolescents sous fond d’amitié. J’ai aussi revu Le royaume des chats (2002) que j’avais découvert il y a longtemps et qui est toujours aussi agréable. J’ai aussi regardé Dans un recoin de ce monde (2016). Ce drame historique se passant durant la fin de la seconde guerre mondiale est très poignant.

Visionnage favori : Dans un recoin de ce monde

Thrillers

Un mois dédié aux thrillers pour le projet FCPA m’a permis de voir tous ces films qui sont cependant très différents les uns des autres. The whistleblower (2014) et The exclusive: beat the devil’s tattoo (2015) sont deux thrillers policiers qui s’intéressent au pouvoir des médias. Le premier est une enquête pour dénoncer un problème tandis que le second est une investigation sur un meurtrier en série. Le second est plus prenant que le premier vu le danger auquel le héros est confronté. Pluto (2013) est un thriller psychologique se déroulant dans un lycée. Missing (2016) et The truth beneath (2016) font la part belle aux femmes, ces films étant portés par ses actrices principales. Le premier m’a beaucoup touchée à travers l’histoire de ces deux femmes mises à mal dans une société patriarcale. Le second est plus perturbant mais n’en reste pas moins très intéressant.

Visionnages favoris : Pluto, Missing

Comédies

Aucun de ces films n’est une comédie pure. South bound (2013) et The bros (2017) sont des comédies dramatiques. J’ai très peu ri devant le premier mais j’ai apprécié la critique qu’il proposait sur la croissance incessante de la Corée du Sud en l’opposant à une vie paisible. Le second propose des moments très drôles et d’autres plus touchants. Les relations familiales sont joliment explorées. Miss & Mrs. Cop (2019) est une brillante comédie policière qui aborde des sujets graves avec une franche réussite.

Visionnage favori : Miss & Mrs. Cop

Comédies romantiques

Une année sans comédie romantique est impossible ! C’est d’ailleurs surtout grâce à ce genre que j’ai pu varier les nationalités ! J’ai testé mon premier film philippin avec Finally found someone (2017). Les acteurs habitués à filmer ensemble forment un couple plein d’alchimie et si les péripéties de l’histoire se devinent facilement, elles restent plaisantes. J’ai aussi regardé des films chinois. My best summer (2019) et One smile is very alluring (2016) sont deux jolies romances avec de jeunes adultes où le premier amour joue un rôle important. J’ai beaucoup aimé le visuel de ces films. Tous les deux ont aussi été adaptés en dramas qui sont évidemment dans ma wish ! This is not what I expected (2017) et Beautiful accident (2017) proposent une romance sous fond de nourriture pour le premier et de famille pour le second. Le premier a aussi été adapté en drama tandis que le second est un remake du film coréen Wonderful nightmare dont j’aimais beaucoup le pairing principal. La conclusion est différente mais le film reste très similaire. J’ai vu des films coréens qui étaient depuis longtemps dans ma wishlist même s’ils m’ont un peu déçue (j’en attendais certainement trop !). Dans Little black dress (2011), l’amitié entre les quatre héroïnes ne m’a pas vraiment convaincue et je n’étais pas spécialement intéressée par ce qui leur arrivait. Dans Antique bakery (2008), l’histoire est très particulière et le mélange des genres pas forcément toujours réussi. J’ai cependant été ravie de revoir des acteurs et actrices toutes jeunes ! Des films plus récents m’ont plus plu. My bossy girl (2019) propose une romance entre une athlète paraplégique franche et un ingénieur timide. A dramatic night (2015) est beaucoup plus mature puisque les deux protagonistes deviennent sex-friends avant de tomber amoureux l’un de l’autre.

Visionnages favoris : A dramatic night, My best summer, One smile is very alluring 

Drames

J’ai toujours eu du mal avec cette classification de « drame ». Les films proposés ici sont en effet très variés, allant du mélodrame au tranche-de-vie en passant par la comédie dramatique. Je souhaitais diviser les films en sous-catégories mais elles étaient difficilement à définir. J’avais réfléchi à séparer les films plus dramatiques, ceux où les personnages luttent, que ce soient contre la société ou eux-mêmes, mais ces productions ne sont pas similaires dans les émotions procurées. Il y a aussi des films de type confort, mettant l’accent sur la nourriture ou la famille. Cependant ces films regroupent aussi d’autres sujets. J’ai finalement choisi de regrouper ensemble les films mettant en avant un individu et les autres un duo ou un groupe même si les limites sont parfois floues.

Les deux films suivants sont certainement les plus « feel-good » que j’ai vus en 2020. Final recipe (2013) raconte une jolie histoire de réconciliation familiale sous couvert d’un concours culinaire salivant. Little forest (2018) propose une jolie histoire d’apaisement à travers des plaisirs simples dont la nourriture. Outre ce dernier, jai regardé plusieurs films où de jeunes filles se cherchent. Dans The wonder years (2007), une jeune adolescente cherche son identité en fuyant la réalité. Dans House of hummingbird (2019), l’héroïne a un mal-être existentiel. Moon Young (2017) est un joli film contemplatif qui raconte le passe à l’âge adulte d’une jeune adolescente muette. Le rendu est plutôt mélancolique. Dans Baseball girl (2020), une lycéenne passionnée par le baseball souhaite devenir joueuse professionnelle. Son chemin va être semée d’embûches mais elle pourra compter sur le soutien de son coach sportif malgré leur mauvais départ. J’ai beaucoup l’histoire de cette jeune fille qui croit en ses rêves et s’entraînera durement pour les réaliser.

Lucky Chan Sil (2020) s’intéresse à la vie d’une productrice de films indépendants qui doit soudainement arrêter d’exercer son métier. Le problème est qu’elle ne vit cependant que pour celui-ci et qu’elle n’a pas d’autres moyens de subvenir à ses besoins. Elle passera le film à réfléchir à ses problèmes et à peut-être les surmonter. L’héroïne n’a pas une vie facile et le film est plutôt lent mais j’ai été agréablement surprise par son ton. Miss Baek (2018) est un drame évoquant avec brio la maltraitance infantile. Touchant sans être larmoyant, le film est porté par son actrice principale tout comme le drama poignant Way back home (2013).

Quelques films sont centrés sur les liens familiaux. Jiburo (2002) raconte l’adaptation d’un enfant de la ville à la vie rurale en compagnie de sa grand-mère handicapée et pauvre. Sisters on the road (2009) s’intéresse à deux soeurs aux caractères opposés qui se réconcilient en partant en voyage sur les traces du père d’une des deux fememes. Birthday (2019) est un film très poignant qui aborde la vie d’une famille après avoir perdu leur fils dans la catastrophe du Sewol. C’est le film de 2020 pour lequel j’ai le plus versé de larmes.

Waikiki brothers (2001) est ma déception de l’année. Il est difficile de s’intéresser au sort des membres de ce groupe de musique qui luttent pour continuer à exercer leur passion. Côté musique, Listen to the universe (2019) est bien plus réussi. Il s’intéresse à l’histoire particulière de quatre pianistes qui se rencontrent ou se revoient lors d’une compétition internationale. J’ai beaucoup aimé la narration qui aborde peu à peu chaque personnage en les faisant se croiser. La réalisation est splendide tout autant que la musique et la prestation des acteurs est à saluer. Cart (2014) raconte avec justesse le combat d’employés injustement licenciés. Malmoe: the secret mission (2019) est un drame historique mettant en avant l’identité nationale coréenne à travers la sauvegarde de sa langue lors de l’occupation japonaise.

Visionnages favoris : Little forest, Final recipe, Way back home, Malmoe: the secret mission, Miss Baek, Listen to the universe, Birthday, Baseball girl


J’ai vu des productions très variées en 2020 qui m’ont dans l’ensemble beaucoup plu. Je me suis aventurée dans des pays que je connaissais à peine. Quelques films m’ont bien sûr moins captivée que d’autres, voire déçue, mais m’ont cependant permis d’agrandir ma culture cinématographique donc je ne regrette aucun de mes visionnages. Si je ne devais retenir que quelques films de cette année, ce serait : Little forest de Yim Soon Rye, Missing de Lee Eon Hee, Baseball girl de Choi Yoon Tae et Way back home de Bang Eun Jin. Le point commun de ces films ? Ils mettent tous en avant une héroïne féminine interprétée magistralement par des actrices exceptionnelles. Ces films m’ont beaucoup touchée, soit par l’histoire de leur(s) protagoniste(s), soit par les thématiques abordées, ou les deux. Je ne peux que vous les conseiller !

En 2021, je vais continuer à regarder des films réalisés par des femmes et mettant en avant des femmes. Je vais aussi continuer à explorer d’autres pays, je pense notamment regarder beaucoup de comédies romantiques. J’aimerais par ailleurs regarder un peu plus de films d’animation. Pour le reste, je me laisserai porter par les découvertes, les envies et les visionnages en commun.

Sorties de la semaine

[K-Drama] 2021 – Semaine 1

Voici la première sortie coréenne de l’année. Elle ne me tente pas mais je suis de toute façon occupée avec le drama chinois Put your head on my shoulder.

A good supper

AGoodSupper-poster
A good supper

Diffusion : Du lundi au vendredi (11 janvier 2021 – 25 juin 2021)
Chaîne : MBC
Épisodes & durée : 120 épisodes x 30 minutes
Scénario & casting : Ce drama familial suit la vie de Young Shin (Jung Woo Yun). Elle est née avec un talent culinaire pour la cuisine royale traditionnelle. Jae Hee, Kwon Hyuk, Kang Da Hyun et Jo Han Joon sont aussi au casting principal.
Équipe technique : Baek Ho Min (My husband Oh Jak Doo) à la réalisation et Ha Chung Ok (Make a woman cry) à l’écriture
Trailers : 0102
Attentes : Je connais à peine l’équipe technique et le casting et rien ne m’attire dans le scénario de ce drama familial.

Et toi, vas-tu commencer ce drama ?

Sorties du mois

[K-Drama] Janvier 2021

Voici les premières sorties coréennes de l’année 2021 !

DIFFUSION TITRE CHAÎNE ÉPISODES
Du 11.01 au 25.06 Be a meal MBC 120x30min
Du 18.01 au 09.03 She would never know JTBC 16x60min
Du 23.01 au 14.03 Marriage lyrics and divorce music TV Chosun 16x60min

Be a meal est un drama familial qui suit la vie de Young Shin (Jung Woo Yun). Elle est née avec un talent culinaire pour la cuisine royale traditionnelle. Jae Hee, Kwon Hyuk, Kang Da Hyun et Jo Han Joon sont aussi au casting principal. Baek Ho Min est à la réalisation et Ha Chung Ok à l’écriture.

She would never know, aussi connu sous le nom Sunbae, don’t put that lipstick on, est adapté d’un webtoon. Ce drama raconte l’histoire d’amour entre une sunbae et son hoobae. Yoon Song Ah (Won Jin Ah) travaille dans une entreprise de cosmétiques en tant que spécialiste du marketing de marque. Elle rêve d’avoir un jour sa propre marque de cosmétiques. Chae Hyun Seung (Ro Won) sera son junior dans l’entreprise. Lee Hyun Wook et Lee Joo bin complètent le casting principal. Chae Yoon est à l’écriture et Lee Dong Yoon à la réalisation.

Marriage lyrics and divorce music traite des problèmes des couples mariés alors qu’ils tentent de trouver le véritable amour. Pan Sa Hyun (Sung Hoon) est un avocat marié à Boo Hye Ryung (Lee Ga Ryeong) depuis trois ans. Ils n’ont pas d’enfants. Elle travaille en tant que DJ à la radio. Shin Yoo Shin (Lee Tae Gon) est le directeur du département de neuropsychiatrie d’un hôpital. Il est marié à Sa Pi Young (Park Joo Mi) qui est productrice pour une émission de radio. Elle fait toujours de son mieux pour prendre soin de sa maison, de ses enfants et de son mari. Song Won (Lee Min Young) est une traductrice de chinois qualifiée qui est divorcée. Lee Si Eun (Jeon Soo Kyung) est la principale écrivaine de l’émission de radio. Mariée à Park Hae Ryoon (Jeon Noh Min) depuis trente ans, elle a accordé toute son attention à son mari et à ses enfants. Son mari est le doyen du département de théâtre et de cinéma de l’Université Sun Jin, il est devenu professeur grâce au soutien de sa femme. Im Sung Han est au scénario et Yoo Jung Joon à la réalisation.


Je choisis avec attention le peu de dramas familiaux que j’ajoute à ma liste et encore plus ceux que je finis par regarder. Rien ne m’attire dans Be a meal. She would never know m’intéresse par son scénario parfait pour une jolie comédie romantique avec en plus un axe noona romance. J’ai toutefois été refroidie par les dernières informations dessus concernant l’héroïne mariée. J’aime bien le duo principal alors il y a de fortes chances que je le tente de toute façon ! Marriage lyrics and divorce music m’intéresse par le fait qu’il suive trois femmes à des âges différents en explorant leurs vies amoureuse et professionnelle. Toutefois, la scénariste derrière ce drama est plutôt connue pour ses dramas délirants mais addictifs. Je pense que j’attendrai les premiers avis avant de tenter ! Et toi, quels sont les dramas qui t’intéressent ? Qu’as-tu prévu de suivre ?

Weblog

Lumière ! en 2021

runon-ban1-430x220

Lumière ! a fêté il y a quelques jours ses sept années d’existence. Je tenais à vous remercier pour les messages de félicitations ainsi que d’être venus le célébrer avec les jeux organisés. Je vous remercie aussi pour les visites régulières sur le blog, les commentaires laissés qui me font toujours plaisir et les partages sur Twitter. Le blog n’a fait que croitre l’année dernière, avec beaucoup d’articles publiés et de vues conséquentes. En 2020, il y a eu 21 603 vues (pour 6 281 visiteurs) pour une moyenne de 59 vues par jour. J’ai publié 248 articles (presque le double de 2019 !) avec une moyenne de 650 mots par billet. J’ai écrit exactement 161 257 mots en 2020 (sans compter les articles des années précédentes republiés). Il y a eu 2 315 commentaires. Merci ! ♥

L’article le plus lu de 2020 est le Calendrier de l’Avent (1 342 vues) tandis que la chronique la plus lue est mon avis sur Strongest deliveryman (128 vues). C’est un des premiers avis disponibles sur le blog depuis sa refonte ! Pour ce qui est des avis publiés en 2020, ce sont mes premières impressions sur Hi bye, mama! (109 vues) qui ont été le plus lues. Si je regarde les statistiques globales du site, mon classement Netflix : Les 4 meilleurs dramas coréens pour rire et pleurer est l’article le plus lu (1 462 vues). Tous les articles de challenges et de recommandations fonctionnent bien en général suivis ensuite des sorties et des avis.

Pour continuer à assurer le fonctionnement du blog sereinement, j’ai ouvert une page Tipeee. En effet, le stockage d’images est limité dans la version gratuite et j’aimerais donc passer à une version payante qui ouvre aussi d’autres possibilités. De plus, cela m’aiderait à continuer les divers projets menés, surtout celui sur les femmes coréennes dans la production audiovisuelle puisque les recherches sont très chronophages et les sources difficiles à trouver. Si le contenu du blog vous plaît et que vous souhaitez le soutenir, je vous en remercie infiniment.

runon-ban2-430x220

La fin d’année 2020 a été très éprouvante pour moi et 2021 s’inaugure difficile aussi. Ce blog reste cependant un refuge et un endroit où partager des choses que j’aime. Je serai certainement moins active que l’année dernière mais j’ai cependant toujours plein d’idées en tête et certaines se concrétiseront certainement. Je continuerai à publier doucement les anciens avis ainsi que de nouveaux, que ce soit sur des films ou des dramas. J’ai aussi commencé à parler d’OST et j’en ai d’autres à vous présenter tout comme mes affiches favorites. J’ai écrit de nombreux portraits de réalisatrices, je continuerai de même en diversifiant avec des scénaristes et des acteurs et actrices. Je conserve évidemment les articles de sorties et de repérages tout comme les bilans mensuels. Je parlerai d’ailleurs un peu plus de mes visionnages sur Twitter.

Dans le cadre du projet Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle qui va continuer en 2021, j’ai écrit beaucoup d’articles de recherches qui m’ont donné envie d’en rédiger d’autres qui ne seront pas inclus dans ce thème. Les challenges de Rattrapages de 2021 ont été lancés : FilmsDramasWeb dramas & SP dramas avec de la nouveauté ! J’ai aussi créé un nouveau challenge sur Vos dramas favoris. Le Spot it ! – Drama reviendra dans l’année et d’autres projets collaboratifs seront peut-être développés. Vu la participation extraordinaire de 2020, le Calendrier de l’Avent n’est pas prêt de s’arrêter. Les incontournables continuent eux aussi ! Attendez-vous à des articles de recommandations dont peut-être certaines dues à votre demande (Luthien à votre écoute). Des visionnages communs et des jeux seront organisés de temps à autre dans l’année.

Profitez bien de vos proches en 2021 et j’espère que cette nouvelle année vous apportera de la joie.