Tops affiches dramas

[Top affiches coréennes] Janvier/Février/Mars 2021

Voici les premières affiches de l’année que j’ai le plus aimées.

Top 5 affiches de dramas :

Joseon exorcist – Hello, me! – Navillera – Beyond evil – tvN Drama Stage 2021

Je trouve ma sélection plutôt variée. J’aime beaucoup l’atmosphère et la simplicité des posters de Navillera et Hello, me!. L’affiche des dramas spéciaux de tvN annonce bien le thème de la technologie futuriste et j’aime beaucoup le rendu des couleurs. Le poster de feu Joseon exorcist est très travaillé. J’aime bien le concept des affiches de Beyond evil avec cette dualité.

Et toi, quelles sont tes affiches favorites de ces derniers mois ?

Dossiers·Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle

La société STRONGBERRY

Strongberry-logo

Votre âme sœur émotionnelle ‘STRONGBERRY’.

STRONGBERRY est une marque spécialisée dans la réalisation de films queer. Elle planifie et produit des films et des dramas qui sont distribués dans les salles de cinéma et en ligne. Elle souhaite rencontrer le public avec des histoires fraîches et originales qui n’ont jamais été vues auparavant. MATCHBOX Limited Liability Company, à laquelle appartient STRONGBERRY, valorise et échange des valeurs mutuelles à travers les arts visuels tels que les films et les contenus vidéo basés sur la diversité.

La société crée des productions depuis 2010, mettant en avant principalement des relations homosexuelles gays mais proposant aussi des relations homosexuelles lesbiennes (environ 1/5 du catalogue). La société travaille souvent avec les mêmes personnes, certaines étant leurs employées. D’après ce que j’ai pu lire et voir, leurs histoires et leurs personnages sont variés. Les productions ne sont pas toutes de la même qualité mais elles sont intéressantes. Il est surtout primordial que ce type de contenu existe. Les productions sont disponibles légalement sur Vimeo ou sur la plateforme GagaOOLala.

Voici les films lesbiens qu’ils ont produits :

  • Cross your fingers (크로스유어핑거스) de Jang Yoon Joo (2011 – 16 minutes)
  • Momo (모모) de Jang Yoon Joo (2016 – 16 minutes)
  • Don’t say sorry (미안해하지 않았으면 좋겠어) de Lee Da Yeon (2018 – 23 minutes)
  • Boss in love (차장님은 연애중) de Ahn Ji Hee (2018 – 16 minutes)
  • Perfect one-night stand (완벽한 원나잇) de Ahn Ji Hee (2020 – 21 minutes)
  • How to ruin housewarming party (즐거운 집들이) de Ahn Ji Hee (2020) – 35 minutes

Si cet article vous plaît, vous pouvez me soutenir sur Tipeee.

Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Kim So Young

real_kimsoyoung

Nom : 김소영 / Kim So Young 
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 1968

Kim So Young est née en 1968 à Busan en Corée du Sud. A 12 ans, elle a déménagé à Los Angeles aux Etats-Unis. Elle a étudié la peinture et la vidéo. Elle est mariée au réalisateur américain Bradley Rust Gray qu’elle a rencontré à l’institut d’art de Chicago. Tous les deux sont des réalisateurs indépendants et ils participent fréquemment aux projets de l’autre, en tant que scénariste, assistant(e), monteur(se), etc.

Elle a fait ses débuts avec le long-métrage In between days en 2006. Une jeune coréenne immigrée tombe amoureuse de sa meilleure amie mais elle a peur de perdre son amitié si elle lui avoue ses sentiments. Cette dernière fait la connaissance d’une autre fille coréenne américanisée. L’héroïne est alors de plus en plus isolée. Elle réalise son deuxième film Treeless mountain en 2009. Deux soeurs sont envoyées par leur mère chez leur tante car elle n’a pas les moyens de les élever. Ces deux films ont été projetés dans de nombreux festivals et ont reçu plusieurs prix.

Elle a ensuite réalisé quelques court-métrages et des long-métrages. Elle collabore avec d’autres cinéastes de divers pays (Italie, Espagne) et ses castings sont désormais américains ou internationaux. Ses films s’intéressent beaucoup aux relations entre deux personnes, qu’elles soient familiales ou amoureuses.

Filmographie :

  • 러브송 – Lovesong (2016)
  • #7 스파크 앤 라이트 – Spark and light (2014)
  • 포 엘렌 – For Ellen (2012)
  • 서신교환5: 페르난도 에임브케-김소영 – Cinematic correspondences 5: Fernando Eimbcke and Kim So Young (2011)
  • 나무없는 산 – Treeless mountain (2009)
  • 방황의 날들 – In between days (2006)

Sources :
Korean Film Council
Daum

Si cet article vous plaît, vous pouvez me soutenir sur Tipeee.

Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Lee Hyun Joo

real_leehyunjoo1

Nom : 이현주 / Lee Hyun Joo 
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 1981

Lee Hyun Joo est née en 1981 à Séoul en Corée du Sud. Elle est diplômée de l’école supérieure d’art dramatique et de cinéma de l’université Dankook. Elle a travaillé sur plusieurs films commerciaux et indépendants et a également étudié la réalisation à l’académie coréenne des arts du cinéma où elle a obtenu son diplôme en 2014.

Elle a réalisé plusieurs courts-métrages qui ont tous été projetés à de nombreux festivals. Elle a tourné Ordinary family pendant ses études à l’académie coréenne des arts cinématographiques. Ce film a reçu le grand prix de la compétition coréenne au 12ème festival international du court-métrage d’Asiana.

real_leehyunjoo2

Elle a réalisé son premier long-métrage en 2016 avec Love story qui a été diffusé dans de nombreux festivals et qui a remporté plusieurs prix. Tous ses films abordent des relations amoureuses entre deux femmes.

Filmographie :

  • 연애담 – Our love story (2016)
  • 바캉스 – Ordinary family (2014)
  • Distance (2010)
  • 우리 결혼해요 – Marry me (2007)
  • Private lessons (2005)

Sources :
Korean Film Council
Daum

Si cet article vous plaît, vous pouvez me soutenir sur Tipeee.

Dossiers·Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle

La plateforme de streaming GagaOOLala

GagaOOLala-logo

Vous apporter des histoires LGBTQ du monde entier, où que vous soyez, quand vous le souhaitez.

GagaOOLala – Find your story est une plateforme de streaming lancée le 11 novembre 2016 par Jay Lin. C’est le premier et seul service d’abonnement en ligne créé pour le public LGBTQ en Asie. En plus du site web, le service dispose d’une application. Basé à Taipei, le service de vidéo à la demande est possédé par Portico Media. Les personnes derrière sa création voulaient partager des histoires LGBTQ du monde entier avec un public plus large que seulement celui du festival international du film queer de Taïwan. En 2019, GagaOOLala a lancé GOL STUDIOS, une plateforme de financement participative pour aider à la production et à la distribution de contenu LGBT à travers le monde.

Le nom de la plateforme vient de mots chinois. « Lala » signifie « lesbien » et « gaga » « gay ». La particule « oo » vient du français « ou ». Cela donne donc « GagaOOLala » ce qui peut se traduire par « Gay ou lesbien ». La plateforme héberge plus de 1000 titres LGBTQ, dont des longs-métrages, des courts-métrages, des documentaires et des séries du monde entier avec cependant un accent sur le cinéma queer asiatique. La plateforme possède aussi ses propres productions. Le website est séparé en plusieurs catégories ce qui permet de trouver facilement les productions qui vous intéressent. Les différents films sont disponibles en version originale avec des sous-titres en anglais. Des nouveautés sont ajoutées très régulièrement.

GagaOOLala fonctionne avec un abonnement mensuel au 8.49 dollars par mois. Quelques productions sont disponibles gratuitement ainsi que les premiers épisodes de chaque série. Il suffit de s’inscrire pour pouvoir en profiter.

Source :
HumenOnline

Si cet article vous plaît, vous pouvez me soutenir sur Tipeee.