Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Lee Kyung Mi

real_leekyungmi1

Nom : 이경미 / Lee Kyung Mi
Noms alternatifs : Lee Kyoung Mi, Lee Kyeong Mi
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 12/1973

Lee Kyung Mi est née en décembre 1976 à Séoul en Corée du Sud. Elle est diplômée de russe de l’université des études étrangères de Hankuk. Après avoir travaillé en entreprise pendant trois ans, elle a rejoint l’école de film, télévision et multimédia de l’université nationale des arts de Corée dont elle est diplômée dans la majeure réalisation cinématographique en 2004. En 2018, elle a épousé Pierce Conran, un journaliste et producteur irlandais-suisse basé à Séoul depuis 2012.

Elle a écrit et réalisé beaucoup de films. Elle a aussi fait quelques apparitions dans des films réalisés par Ryoo Seung Wan, tels que Timeless (2009), The unjust (2010) et The Berlin file (2013). En 2012, elle a été juge  du 11ème festival du court-métrage Mise-en-scène.

Elle a commencé sa carrière en réalisant de nombreux courts-métrages. En 2004, Feel good story, à propos d’une employée chargée de découvrir comment son entreprise peut éviter de payer des impôts, a remporté de nombreux prix dont le Grand Prix et le Prix du public au Festival international du film féminin de Séoul, le Grand Prix. L’année suivante, elle a travaillé comme scénariste et réalisatrice adjointe sur le film Sympathy for lady vengeance de Chan Wook Park.

« J’ai commencé la réalisation sans savoir comment cela fonctionnait. C’est beaucoup plus difficile que je ne le pensais. Vous avez définitivement besoin de la compréhension de votre famille et vous devez être préparé à affronter beaucoup d’adversité. »

Soutenue par le réalisateur Park Chan Wook qui a produit son film et l’a beaucoup encouragée, Lee Kyung Mi a réalisé son premier long métrage en 2008 intitulé Crush and blush. Cette comédie met en scène Gong Hyo Jin en tant que professeur impopulaire qui rougit au moindre problème. Le film a été sélectionné dans plus d’une dizaine de festivals avec différentes mentions et a remporté de nombreuses récompenses dont celles du meilleur nouveau réalisateur et du meilleur scénario des Blue Dragon Film Awards.

real_leekyungmi2

Son deuxième film, The truth beneath, est sorti en 2015. Le thriller met en vedette Son Ye Jin et Kim Ju Hyeok en tant que couple impliqué dans la politique qui se débat avec l’enlèvement de leur enfant lors d’une élection importante. De même, le film a été sélectionné dans de nombreux festivals et a remporté plusieurs prix dont celui du meilleur scénario au festival coréen des femmes dans le cinéma et celui du meilleur réalisateur aux The Korean Association of Film Critics Awards.

Elle a ensuite réalisé en 2017 un court-métrage horrifique, The Lady from 406, avec une femme dans le rôle principal. Elle a réalisé un segment de l’omnibus Persona. Dans Love set, IU et Bae Doo Na s’affrontent dans un match de tennis intense.

Le drama The school nurse files est prévu pour 2020 sur Netflix avec Jung Yoo Mi et Nam Joo Hyuk dans les rôles titres. Tous les deux sont professeurs et la première exorcise les fantômes.

Filmographie :

  • 보건교사 안은영 – The school nurse files (2020)
  • 페르소나 – Persona (2019)
  • 아랫집 – The lady from 406 (2017)
  • 비밀은 없다 – The truth beneath (2016)
  • 미쓰 홍당무 – Crush and blush (2008)
  • 잘돼가? 무엇이든 – Feel good story (2004)
  • 오디션 – Audition (2003)
  • 기억 – Memories (2001)
  • 거짓말 – Lies (2001)
  • Myoung Seok and me (2000)

Sources :
Korean Film Council
Wikipedia EN
Interview de l’Independent

Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Kim Hee Jung

real_kimheejung1

Nom : 김희정 / Kim Hee Jung
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 04/04/1970

Kim Hee Jung est née le 4 avril 1970 en Corée du Sud. Elle est diplômée de l’Institut des Arts de Séoul avec une spécialisation en écriture dramatique en 1993. Elle a aussi étudié à l’école nationale du film à Lodz en Pologne en 1996. Elle a réalisé plusieurs courts-métrages (Portrait of the father, The appointment, Nice day, Someday) qui ont été présentés à de nombreux festivals de films internationaux tels que Clermont-Ferrand, Édimbourg, Munich et Chicago et ont remporté des prix.

En 2006, Kim Hee Jung a été invitée à la « Résidence de Paris », un programme cannois qui permet aux jeunes réalisateurs du monde entier de travailler sur leur premier projet de long-métrage. Elle a ainsi séjourné pendant plus de six mois à Montmartre et a terminé le scénario de The wonder years. Basé sur une histoire autobiographique, le film révèle des descriptions intimes délicates. La réalisatrice est en effet connue pour son approche simple mais sensible des personnages.

real_kimheejung2

Son deuxième-long métrage, Grape candy, a été terminé dans le cadre du programme de résidence de Cannes en 2009. Comme son premier film, il a été présenté dans de nombreux festivals internationaux. Pour Snow paths, Kim Hee Jung a été invitée à participer au Jeonju Cinema Project pour la 16ème édition du festival du film international de Jeonju.

Filmographie :

  • 프랑스여자 – A French woman (2019)
  • 설행 – 눈길을 걷다 – Snow paths (2016)
  • 청포도 사탕 – Grape candy (2012)
  • 열세살, 수아 – The wonder years (2007)
  • 언젠가 – Someday (2001)
  • 만남 – The appointment (2000)
  • 좋은 날 – Nice day (2000)
  • 아버지의 초상 – Father’s portrait (1999)

Sources :
Korean Film Council

Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Boo Ji Young

real_boojiyoung

Nom : 부지영/ Boo Ji Young
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 16/09/1971

Boo Ji Young est née le 16 septembre 1971 en Corée du Sud. Elle est diplômée de l’université pour femmes Ewha ainsi que de la Korean Academy of Film Arts. Elle a commencé sa carrière en réalisant des films indépendants ainsi qu’en faisant partie de l’équipe de plusieurs films comme La Vierge mise à nu par ses prétendants de Hong Sang Soo (2000) et Untold scandal de Lee Jae Young (2003). Elle a réalisé plusieurs courts-métrages, Tears (2002) a remporté un award spécial au festival du court-métrage de Daegu.

Son premier long-métrage, Sisters on the road (2009), examine les pensées et l’état de la féminité dans la société sud-coréenne moderne. Le film a été invité à plusieurs festivals dont plusieurs dédiés aux femmes. Elle a participé à plusieurs omnibus et elle a créé un documentaire avec plusieurs autres réalisatrices, Myselves : the actress no makeup project (2012), montrant leur visage à travers leur travail.

S’intéressant aux questions liées aux femmes et aux travailleurs, elle a réalisé en 2014 le film Cart basé sur de réels événements. Diffusé dans plusieurs festivals, le film raconte l’histoire de plusieurs femmes s’unissant contre leur entreprise les ayant injustement licenciées. Elle espère qu’avec ce film les gens penseront aux personnes ordinaires, qui sont comme nos mères, nos soeurs et nos voisines.

D’une manière générale, un film réalisé par une réalisatrice a tendance à s’appeler « cinéma féminin », alors que si vous pensez à un film d’action mettant en scène un groupe de gars, les gens ne l’appellent pas « cinéma masculin ». J’espère que, même si beaucoup de femmes apparaissent dans mon film, il ne sera pas classé comme « cinéma féminin ». – Boo Ji Young

Filmographie :

  • 우리 지금 만나 – Let us meet now (2019)
  • 여보세요- HELLO (2018)
  • 카트 – Cart (2014)
  • 나 나 나 : 여배우 민낯 프로젝트 – Myselves : the actress no makeup project (2012)
  • 애정만세: 산정호수의 맛- Short! Short! Short! 2011 / A time to love : Moonwalk (2011) (omnibus)
  • 사랑의 묘약 – Love potion (2011)
  • 지금, 이대로가 좋아요 – Sisters on the road (2009)
  • 눈물 – A drop of clear salty liquid / Tears (2002)
  • 싸게 사는 법 – The way they are (2001)
  • 김옹의 시험 – His humming (2000)
  • 불똥 – Spark (1997)

Sources :
Korean Film Council
Daum
TIFF
Wikipedia EN

Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Lee Jeong Hyang

real_leejeonghyang1

Nom : 이정향 / Lee Jeong Hyang
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 13/04/1964

Lee Jeong Hyang est née le 13 avril 1964 en Corée du Sud. Passionnée depuis son adolescence par le cinéma, elle a décidé d’en faire son métier. Elle a étudié dans le département de littérature française à l’université de Sogang avant d’obtenir son diplôme à l’Académie coréenne des arts du film (KAFA) en 1988. Elle a réalisé en 1987 le court-métrage My name is Sang Woo et en 1989 le film documentaire A place for Eve. Elle a écrit et réalisé tous ses longs-métrages.

Elle a travaillé comme assistante réalisatrice sur Like rain, like music de Ahn Jae Seok (1992) et Declaration of genius de Lee Jang Ho (1995). C’est à cette époque qu’elle a commencé à écrire le scénario de son premier long métrage: Art Museum by the Zoo (1998). Sorti le 19 décembre 1998, le film est devenu le cinquième film le plus rentable de l’année. Cette comédie romantique semi-autobiographique s’intéresse à deux étrangers qui finissent par vivre ensemble et écrivent un scénario sur leur relation. Les acteurs principaux du film ont remporté plusieurs prix.

real_leejeonghyang2

Son deuxième long métrage, The Way Home (2002), est certainement son plus grand succès à ce jour. Le film raconte l’histoire d’un garçon né en ville qui va vivre avec sa grand-mère muette et âgée dans son village rural. Le jeune adolescent a du mal à surmonter les différences de style de vie mais finit par apprécier le mode de vie plus simple et plus traditionnel. Le film a séduit un large public, devenant le deuxième film coréen le plus rentable de l’année. Il a ensuite remporté le prix du meilleur film et du meilleur scénario original aux Grand Bell Awards.

Elle prend ensuite une pause avant de continuer en 2004 le scénario de A reason live (2011). Le film dépeint les émotions conflictuelles d’une femme qui a pardonné à un adolescent ayant tué son fiancé dans un délit de fuite. Elle réalise un documentaire pour abolir la peine de mort. Le film a été présenté à l’ouverture du 16ème festival international du film de Busan.

Filmographie :

  • 오늘 – A reason to live (2011)
  • 집으로 – The way home (2002)
  • 미술관옆 동물원 – Art museum by the zoo (1998)
  • 이브의 설 자리 – A place for Eve (1989)
  • 내 이름은 상우 – My name is Sang Woo (1987)

Sources :
Korean Film Council
Wikipedia EN

Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Chang Yoo Jeong

real_changyoojeong

Nom : 장유정 / Chang Yoo Jeong
Nom alternatif : Jang Yoo Jeong
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 01/01/1976

Chang Yoo Jeong est née le 1er janvier 1976 en Corée du Sud. Elle est diplômée en mise en scène de l’école dramatique de l’université nationale coréenne des arts. Elle a commencé sa carrière dans l’écriture de comédies musicales au début des années 2000. Elle a dirigé de nombreuses productions musicales qui ont eu beaucoup de succès à l’échelle nationale telles que Oh! While you were sleeping (2005), Finding Mr. destiny (2006), All the brothers were valiant (2008) et Legally blonde (2009). Elle a remporté plusieurs pris pour ses œuvres. Elle est très appréciée des acteurs musicaux qui l’ont nommée meilleure dramaturge dans une enquête menée en 2011.

Elle a commencé à réaliser des films en adaptant en 2010 la comédie musicale Finding Mr. Destiny avec Gong Yoo et Lim Soo Jung dans les rôles principaux. Une femme ne pouvant oublier son premier amour fait appel au propriétaire d’une compagnie nommée « Finding Your First True Love Company » qui vient juste de débuter pour le retrouver. En parcourant la Corée du Sud ensemble, il tombe amoureux d’elle.

Tout en continuant principalement sa carrière de metteuse de scène, elle a transformé une autre de ses comédies musicales les plus populaires en un film en 2017 avec The Bros basé sur All the brothers were valiant. Dans ce film, deux frères très différents se retrouvent aux funérailles de leur père et rencontrent une mystérieuse jeune femme qui bouleverse leur vie.

En 2020, elle a réalisé la comédie politique An honest candidate avec Ra Mi Ran dans le rôle titre. Une députée d’un troisième mandat ne peut soudainement plus mentir à un jour des élections. Le long-métrage est adapté du film brésilien éponyme réalisé par Roberto Santucci.

Elle a également été productrice exécutive de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang.

Filmographie :

  • 정직한 후보 – An honest candidate (2020)
  • 부라더 – The bros (2017)
  • 김종욱 찾기 – Finding Mr. destiny (2010)

Sources :
Korean Film Council