Avis·Films

[K-Movie] I can speak

Titre original: 아이 캔 스피크 / Ai Kaen Seupikeu
Pays: Corée du Sud
Genre: Comédie dramatique
Durée: 119 minutes
Sortie: 17 Septembre 2017
Réalisateur: Kim Hyun Seok
Scénariste: Yoo Seung Hee
Producteur: Lee Ha Young
Directeur de la photographie: You Yok
Compositeur: Lee Dong Joon
Compagnie de production: Myung Films, See Sun
Distribution: Lotte Entertainment, Little Big Pictures
Casting principal: Na Moon Hee (Na Ok Boon), Lee Je Hoon (Park Min Jae)

Voici la première production que j’ai regardée dans le cadre du projet personnalités 2019 mettant ici Lee Je Hun à l’honneur (et premier seul film vu pour le challenge de Rattrapage !). Je ne m’étais pas trop renseignée sur le film avant de le commencer mais j’avais vu que c’était une comédie. Ha ha ! … C’en est en effet une mais il ne faut pas oublier le mot dramatique qui change toute la donne. Au lieu de me retrouver avec un film léger, j’ai fini en larmes devant. Vous êtes donc prévenu(e)s avant de le regarder ! Je n’évoquerai pas ici les raisons du côté dramatique du film car il me semble que c’est un élément intéressant à découvrir par soi-même, la critique sera donc sans spoiler.

Na Ok Boon est une femme âgée connue sous le surnom de « dokkaebi halmeoni » ce qui signifie grand-mère gobelin. Elle vit depuis longtemps dans le même quartier et elle passe la plupart de son temps à remplir des plaintes citoyennes quand elle n’est pas en train de coudre des vêtements pour gagner de l’argent. Les employés du bureau du district l’évitent autant que possible parce qu’elle en remplit toujours plusieurs à la fois. C’est là qu’elle fait la rencontre de Kim Min Jae, un jeune homme tout juste nommé comme fonctionnaire. Il respecte les règles à la lettre et refuse de traiter ses demandes tant qu’elles ne sont pas correctement remplies.

Kim Min Jae est un jeune homme intelligent et studieux qui a dû rapidement travailler pour élever son jeune frère. Ambitieux, il compte évoluer rapidement dans sa carrière de fonctionnaire, quitte à faire des choses peu morales. En dehors de son travail et de ses relations strictement professionnelles avec ses collègues, il n’a pas grand chose d’autre dans sa vie. Il aime son petit frère mais leur relation est un peu conflictuelle, celui-ci étant dans une phase rebelle tandis que l’aîné agit comme un parent qu’il n’est pas. Les premiers contacts de Kim Min Jae avec Na Ok Boon ne se passent pas très bien mais ils vont finir par développer une belle amitié.

Icanspeak-pic1

Na Ok Boon cherche à apprendre l’anglais. Le centre de séniors n’est pas adapté à ses besoins car elle n’y apprend plus rien et les académies spécialisées ne le sont pas non plus car elle n’y a pas sa place, tous les étudiants sont très jeunes et tout va trop vite pour elle. Elle apprend alors par elle-même mais elle a besoin d’un professeur qu’elle trouve en la personne de Kim Min Jae. S’il refuse tout d’abord, après certaines circonstances, il va finir par accepter. Les leçons d’anglais sont entrecoupées par des repas fait maison, dégageant beaucoup de chaleur pour Kim Min Jae et son frère. Na Ok Boon et Kim Min Jae développent alors une étrange amitié qui se rapproche beaucoup d’une relation familiale. En l’espace de quelques semaines, ils construisent une touchante relation qui est visible à l’écran.

La raison pour laquelle Na Ok Boon apprend l’anglais est parce qu’elle a quelque chose à raconter d’où le titre « I can speak ». A travers ce sujet, le film aborde un pan de l’histoire coréenne. Le récit est très émouvant malgré quelques rebondissements de dernière minute. Le personnage de Na Ok Boon est central dans le film et il finit par éclipser celui de Kim Min Jae. Je regrette qu’il ne soit pas aussi approfondi qu’elle. En deux heures, le film ne souffre pas de longueur et raconte ce qu’il avait à dire mais il oublie certains éléments amorcés en se concentrant sur l’histoire de Na Ok Boon.

Icanspeak-pic2

How are you?
I’m fine, thank you. And you?

La première partie du film présente une comédie drôle et touchante avec deux personnages développant une relation touchante. Le film bascule dans un ton différent avec la deuxième partie beaucoup plus sombre bien que très émouvante.

Ressenti : ★★★★☆

Trailer :

Publicités
Drama·k-drama [Corée du Sud]

[A voir] Avengers Social Club

Is this the famous Avengers Club?
We need help getting revenge.

Avengers-Social-Club-Poster1
Avengers Social Club

Titre original: / buamdong boksujadeul
Titres alternatifs: Buamdong Revengers / Buam Dong Revenge Social Club
Genre: Drame, Famille, Amitié
Épisodes: 12 – 70 minutes
Chaîne: tvN
Période de diffusion: 11 Octobre 2017 – 16 Novembre 2017
Diffusion: Mercredi et Jeudi à 21H30
Réalisateur: Kwon Suk Jang
Scénaristes: Kim Yi Ji, Hwang Da Eun
Casting principal: Lee Yo Won (Kim Jung Hye), Ra Mi Ran (Hong Do Hee), Myung Se Bin (Lee Mi Sook), Lee Joon Young (Lee Soo Kyum), Choi Byung Mo (Lee Byung Soo), Jung Suk Yong (Baek Young Pyo), Kim Hyung Il (Hong Sang Man), Kim Bo Ra (Baek Seo Yun), Yoon Jin Sol (Kim Hee Kyung), Choi Kyu Jin (Kim Hee Soo)
Site officiel

Synopsis : Trois femmes et un adolescent de différents milieux se rencontrent par hasard et forment un club pour se venger.

avengers_social_club-poster2
Avengers Social Club

J’avais prévu d’attendre qu’il soit entièrement traduit avant de regarder ce drama mais comme les sous-titres ont mis longtemps à sortir, j’ai finalement craqué avant et j’ai dû attendre chaque semaine pour voir les épisodes. Dernier drama coup de cœur de 2017, j’espère que les quelques raisons évoquées ici vous inciteront à le découvrir d’urgence si ce n’est pas déjà fait ! Pourquoi faut-il le regarder ?

Pour son casting. En tête d’affiche, trois actrices féminines exceptionnelles se partagent la vedette : Lee Yo Won (49 days, Mrs Temper and Nam Jung Gi), Ra Mi Ran (Reply 1988) et Myeong Se Bin.

Pour son histoire. Adapté d’un webtoon, ce drama est une critique de la société qui met en avant trois femmes recherchant à se venger en toute légalité sans réellement blesser leurs victimes. Les sujets abordés sont sérieux (suicide, violence domestique, harcèlement…) mais l’humour est bien présent, que ce soit par des moments partagés entre les membres du club ou par leurs missions de vengeance.

Bokja Club, fighting!

Pour ses personnages. Ceux-ci sont complexes, développés et ils évoluent tout au long du drama.

Personnages principaux :

  • Kim Jung Hye semble froide et hautaine au départ mais elle en réalité adorable. Elle possède une certaine innocence et agit comme une enfant lorsqu’elle découvre de nouvelles choses (Jung Hye et la nourriture populaire, tout une histoire !). Elle peut aussi se montrer très naïve et elle apparaît vulnérable, toutefois elle n’hésite pas à révéler ses sentiments et à agir sur le vif faisant preuve d’une véritable assurance. C’est elle qui va créer le club et pousser les autres à se venger. Grâce à eux, elle prendra confiance en elle et pourra exister en tant que Jung Hye et non sous les titres qu’on lui impose.
  • Lee Mi Sook est effacée, patiente et fait beaucoup de concessions pour garder sa famille intacte. Son mari se montre violent envers elle dès qu’il boit mais elle subit ses accès de colère pour le bien de sa fille. Elle espère que tout redevienne comme avant. En côtoyant les membres du club, elle comprendra que son mari ne changera jamais et elle réussira à s’affirmer.
  • Hong Do Hee est la grande sœur du groupe (et un peu la maman). Venant d’un milieu modeste et veuve, elle élève seule ses enfants. Ceux-ci rencontrent quelques difficultés dues à leur milieu social. Très généreuse, grâce à ce groupe, elle retrouvera sa personnalité audacieuse face à ces personnes riches qui se croient tout permis.

Ces personnes sont différentes mais chacune apporte quelque chose aux autres. Jung Hye est l’instigatrice des événements tandis que Do Hee se montre brave et Mi Sook est la voix de la raison.

  • Dernier de la bande, Lee Soo Gyum est le fils bâtard du mari de Jung Hye. Il a été abandonné par sa mère et n’a jamais connu son père. Heureusement, il a grandi avec tout l’amour de ses grands-parents. Lorsque son père a besoin de lui pour des questions d’héritage et que sa mère réapparaît puisqu’il est question d’argent, Soo Gyum décide de se venger d’eux. Intelligent, il sera d’une grande aide dans le club. Les membres de celui-ci l’aident à guérir d’être utilisé par ses parents biologiques.

Personnages secondaires :

  • Kim Hui Su et Kim Hui Gyeong, les enfants de Do Hee, sont tout simplement géniaux. Ils traversent des choses difficiles (harcèlement, agression) dues à leur pauvreté ou sexe mais réfléchissent avant d’agir. Ils anticipent les problèmes et essayent de les éviter pour ne pas inquiéter leur mère. Toutefois, ils sont encore jeunes et pourront compter sur son soutien sans faille.
  • Seo Yeon, la fille de Mi Sook, essaye juste de survivre. La situation à la maison est horrible et elle ne sait pas comment y échapper, elle se réfugie dans un autre monde en écoutant de la musique toute la journée.

Antagonistes :

  • Lee Byeong Su est le mari de Kim Jeong Hye. Ils se sont mariés pour relier leurs familles et il n’y a aucun amour entre eux. Il n’y a pas non plus de respect. Byeong Su cherche à être l’héritier de l’entreprise familiale au détriment de son frère et il cherchera à y parvenir par tous les moyens, en menant des accords avec sa belle-famille, en utilisant des personnes et en se faisant bien voir. Il ne considère pas sa femme comme une menace, celle-ci ne s’est jamais intéressée aux affaires et a seulement un rôle de décoration.
  • Baek Yeong Pyo, le mari de Lee Mi Sook, veut devenir ministre de l’éducation. Avide de succès, il n’hésite pas à utiliser sa famille pour parvenir à ses fins alors que celle-ci est dysfonctionnelle et cache de lourds secrets.
  • Hong Sang Man est le proviseur du lycée des enfants. Il est corrompu, acceptant les pots-de-vins des parents riches et harcelant les nouvelles employées.

Les trois hommes ont étudié ensemble mais s’ils se rencontrent aujourd’hui, c’est pour leur intérêt commun.

Pour ce club. Tous les membres viennent d’un milieu social différent, voire opposé, mais ils se comprennent. Les débuts sont un peu difficiles cependant ils apprennent à se connaître et de l’affection naît rapidement entre eux.

I’m so proud of them. >o<

Pour l’amitié féminine. Jung Hye, Do Hee et Mi Sook deviennent rapidement de véritables amies et trouvent en chacune un soutien. Les dramas avec des amitiés féminines sont rares (bien que de plus en plus nombreux) et encore plus lorsqu’elles sont au cœur de celui-ci !

Pour toutes les relations. Sismance, bromance, béguins amoureux, amour familial, choisis et tu seras servi(e) !

Pour leurs revanches. Le club rencontre des échecs et les revanches sont lentes à démarrer mais les victoires qui en découlent n’en sont que plus jubilatoires.

avengersocialclub_gif1
Crédits

Pour sa réalisation. Pas étonnant puisque derrière la caméra se cache Gwon Seok Jang dont j’aime beaucoup le travail (What’s Up, Fox?, Pasta, Miss Korea…).

Pour sa fin. Celle-ci est réaliste et clôture parfaitement l’axe de chaque personnage.

Pour sa musique. Les chansons sont plutôt douces tandis que la bande-son peut se montrer plus excentrique, elle s’accorde en tout cas parfaitement aux différentes scènes.

avengersocialclub_pic
« Bokja Club, fighting! »

Ressenti : ★★★★★ (♥)

Avengers Social Club est un fabuleux drama dont l’amitié entre les personnages et leur évolution sont les points forts. Le casting extraordinaire les incarne parfaitement, leur caractère est dévoilé petit à petit et on les voit changer comme tout être humain. Le scénario est parfaitement mené avec quelques rebondissements et la fin est réussie avec chaque personnage ayant une conclusion. Et si vous avez besoin d’une autre motivation pour le regarder, il ne fait que 12 épisodes !

Trailer :


Article originellement publié le 09 décembre 2017.

Drama·k-drama [Corée du Sud]

[Avis global] Strongest Deliveryman

Strongest-Deliveryman-Poster-1

Titre original: / choegang baedalkkun
Titre alternatif: Best Delivery Person
Genre: Amitié, Comédie, Romance
Épisodes: 16 – 60 minutes
Chaîne: KBS
Période de diffusion: 04 Août 2017 – 23 Septembre 2017
Diffusion: Vendredi & Samedi – 23H00
Production: Jidam Co., Ltd.
Réalisateur: Jun Woo Sung
Scénariste: Lee Jung Woo
Casting principal: Go Kyung Pyo (Choe Gang Su), Chae Soo Bin (Lee Dan Ah), Kim Sun Ho (Oh Jin Gyu), Go Won Hee (Lee Ji Yun)
Site officiel

Synopsis : Choe Gang Su et Lee Dan Ah sont deux livreurs. Leur vie n’est pas des plus faciles mais ils l’affrontent avec courage.

Strongest-Deliveryman-Poster-2

J’ai apprécié les quatre personnages principaux dès le premier épisode et mon amour pour eux n’a fait que se renforcer au fur et à mesure de l’avancée du drama tout en s’étendant à la plupart des autres personnages.

dr-strongestdeliveryman-pic1Choe Gang Su est quelqu’un de foncièrement gentil et d’optimiste. Il se donne entièrement dans tout ce qu’il entreprend. Natif d’un petit village, il est venu à Séoul pour retrouver sa mère qui les a abandonnés, lui et son père, désormais décédé. S’il n’a plus de famille, il a quantité d’amis parmi les livreurs puisque ne restant pas longtemps à un endroit, il rencontre de nouvelles personnes et comme il est adorable et doué dans son métier, tout le monde l’apprécie. Et moi aussi ! ♥

dr-strongestdeliveryman-pic2Lee Dan Ah est désespérée par la situation économique de son pays. Elle travaille sans arrêt et économise le moindre centime pour pouvoir fuir la Corée du Sud qu’elle surnomme « Hell Joseon ». Elle possède un fort tempérament et peut se montrer un peu trop violente à la moindre contrariété. C’est aussi un personnage qui m’a beaucoup plu et si je ne minimise pas sa violence, je peux comprendre ses réactions brusques. Être livreuse n’est pas facile et encore moins pour une femme, elle a dû s’imposer pour ne pas être dominée par les autres.

dr-strongestdeliveryman-pic3Oh Jin Gyu est le second fils d’une riche famille. Contrairement à son frère aîné qui possède un poste dans l’entreprise familiale et qui est sérieux, il profite simplement de l’argent de son père en essayant de ne pas se faire trop remarquer mais il fait trop de bêtises aux yeux de celui-ci qui le renie (avec violence). Il fait des mauvais choix mais il ne reste pas longtemps dans cette voie-là. Il n’a pas mauvais fond mais il aimerait simplement être respecté et faire quelque chose de sa vie avec ce qu’il vaut. Il sait que son comportement est inadmissible et qu’il fait pitié mais lorsqu’il devra faire les bons choix, il les fera.

dr-strongestdeliveryman-pic4Lee Ji Yun est assez atypique et très naïve. Elle est la fille unique d’une riche famille et souhaite prendre son indépendance, sauf qu’elle ne connaît rien au vrai monde. Toutefois, quand elle décidera de ne plus avoir d’aide de ses parents, elle ne reviendra pas en arrière et travaillera avec acharnement pour vivre par ses propres moyens. C’est un personnage souvent très positif et si elle apparaît un peu excentrique, elle a des réflexions intéressantes.

Les quatre protagonistes se rencontrent assez tôt et diverses relations naissent entre eux. Ji Yun s’éprend rapidement de Gang Su lorsqu’il l’aide mais elle saura abandonner quand elle apprendra que ses sentiments ne sont pas réciproques. Jin Gyu et Dan Ah ont aussi le même type de relation d’aide. Les seconds leads n’ont jamais été une vraie menace au couple Gang Su/Dan Ah. C’est avec eux-mêmes qu’ils devront batailler puisque ils ont chacun des objectifs à court terme, peuvent-ils se permettre une relation amoureuse ? Quant à Jin Gyu et Ji Yun, un mariage est arrangé entre eux et j’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de leur relation. Les deux « couples » sont adorables tout comme chaque personnage.

Fais ce que tu veux, et je ferai ce que je veux. C’est Dan Ah qui doit décider du reste, pas nous. – Gang Su à Jin Gyu

J’ai aussi beaucoup apprécié la propriétaire et le cuisinier du restaurant où travaillent Gang Su et Dan Ah. J’adore la façon dont Sun Ae leur donne des conseils amoureux. J’ai aussi aimé les livreurs du quartier et les amis de Gang Su notamment Min Chan qui est brillant et a fait de longues études mais qui n’arrive pas à trouver du travail dans une grande entreprise. Il y a évidemment des personnages plus détestables et certains « méchants » mais ils ne sont pas un grand danger. Disons plutôt qu’on sait que Gang Su va triompher au final bien que cela ne se fait pas toujours sans heurt.

Stay here. Don’t go. I’ll try, I’ll try to make you happy.

dr-strongestdeliveryman-pic6

Thanks for being by my side. And for making me happy, too.

J’ai beaucoup aimé le casting dont plein de nouveaux à suivre. Je suis la carrière de Go Gyeong Pyo depuis un petit moment déjà et j’ai été ravie de le voir ici en tant que premier lead. J’avais déjà remarqué Chae Su Bin et je ne savais pas qu’elle pouvait être aussi adorable. Pour ce qui est d’être adorable et de vouloir soutenir à tout prix, je découvre Kim Seon Ho ! Si son personnage aurait pu paraître agaçant, il est joué avec une telle sensibilité qu’on ne peut que l’aimer. Le surjeu de Go Won Hui dû à son personnage est parfois regrettable mais elle inspire une telle vivacité et fraîcheur à son personnage qu’elle m’a aussi plu. Pour ce qui est des prestations secondaires, j’ai beaucoup aimé celles de Heo Ji Won et Lee Min Yeon.

Avec tout ça, je n’ai même pas encore parlé de l’histoire ! Strongest Deliveryman aborde plein de choses tout en ayant une intrigue principale. Un grand groupe de restauration ouvre un restaurant spécialisé puis d’autres pour avoir le monopole sur le quartier. Les commerces du voisinage sont en faillite mais Gang Su va s’associer avec eux et créer une entreprise de livraison avec ses amis livreurs. Parviendront-ils à gagner contre les riches ? Cette création d’entreprise n’intervient qu’à la moitié du drama puisque avant le spectateur fait connaissance avec les personnages et que l’on voit le quartier perdre peu à peu des clients. Le drama suit des intrigues parallèles avec le développement des romances et des recherches de Gang Su concernant sa mère. Il aborde aussi d’autres sujets comme des personnes (pauvres ou riches) qui doivent survivre dans une société étouffante.

dr-strongestdeliveryman-pic5

Strongest Deliveryman possède les choses typiques qui font que j’apprécie un drama et il aurait certainement eu la note maximale si Choe Gang Su n’avait pas agi bêtement dans les derniers épisodes. [Petit SPOILER : Surlignez pour lire.] Je peux comprendre qu’il puisse vouloir abandonner mais sa fuite est vraiment stupide. Heureusement que Lee Dan Ah est là pour lui faire entendre raison et qu’il peut compter sur le soutien de ses amis. [/SPOILER] Le dernier épisode clôture toutes les intrigues bien que certains éléments sont un peu précipités. J’ai adoré suivre la diffusion de Strongest Deliveryman en grande partie parce que le drama reste léger et mignon malgré les difficultés que les personnages rencontrent.

OST :

La bande-son de Strongest Deliveryman est dans l’ensemble composée de musiques douces bien que certaines soient un peu plus entraînantes. J’aime beaucoup toutes les musiques, mes favorites sont indiquées par des petits cœurs. ~

  • Jang Jae In – Must Have
  • Go Kyung Pyo – La La La (랄랄라)
  • VANTA – Youth Comic (청춘만화) ♥
  • The Barberettes feat. Ha Rim – It’s Magical ♥
  • Na Yoon Kwon – End of The Day (하루의 끝) ♥
  • Kisum et Chae Won – I Need You (니가 필요해)
  • Chae Soo Bin – Path Towards You (너에게 가는 길)
  • So Hyang – Home
  • Merry Round – Look at Me (나를 봐요)
  • Oksu Sajinkwan – Between You and Me (너와나 사이로) ♥
  • Shin Jae – Can You Hear Me Now ♥
  • Ki Ryun – My Star (새별)
  • Ahn Soo Ji – Twenty Years Old Wish (스무살 소원)

Teaser promotionnel :

Teaser :

L’ambiance du drama est plutôt bien retranscrite.

Ressenti : ★★★★☆

Ce drama présente plein d’adorables puppies acteurs qui interprètent des personnages auxquels je me suis rapidement attachée. Le scénario est bien mené malgré la présence de quelques ellipses ou avancements un peu brusques.

Article originellement publié le 20 octobre 2017.

Drama·k-drama [Corée du Sud]

[A voir] Secret Forest

Secret-Forest-Poster1

For a better future.

Titre original: 비밀의 숲/ bimirui sup
Titres alternatifs: Stranger, Forest of secrets
Genre: Crime, Juridique, Thriller
Episodes: 16 – 70 minutes
Chaîne: tvN
Période de diffusion: 10 Juin 2017 – 30 Juillet 2017
Diffusion: Samedi et Dimanche à 21H
Réalisateur: Ahn Gil Ho
Scénariste: Lee Soo Yun
Casting principal: Cho Seung Woo (Hwang Shi Mok), Bae Doo Na (Han Yeo Jin), Yoo Jae Myung (Lee Chang Joon), Lee Joon Hyuk (Seo Dong Jae), Shin Hye Sun (Young Eun Soo)
Site officiel

Synopsis : Le procureur Hwang Shi Mok et la policière Han Yo Jin s’allient pour éradiquer la corruption et résoudre un meurtre.

Secret-Forest-Poster2

Je n’ai pas commencé Secret Forest tout de suite lors de sa diffusion mais seulement six épisodes après qui ont été vite rattrapés. L’attente chaque semaine a ensuite été longue tellement ce drama est parfait. Pourquoi faut-il le regarder ?

Son histoire. Des intrigues de corruption, cela a déjà été fait des milliers de fois. Il n’y a pas d’originalité non plus avec les milieux impliqués (la justice, la police, une riche et puissante entreprise). Mais dans Secret Forest, l’histoire est crédible et elle est parfaitement traitée. Elle est en plus passionnante et il y a du suspens jusqu’au dernier épisode.

L’intelligence de son traitement. L’intrigue de base possède plusieurs ramifications qui entretiennent le mystère. Hwang Shi Mok et Han Yeo Jin vont devoir dénouer les fils de celui-ci qui sont bien entremêlés. Ils souhaitent éradiquer tout corruption existante tout en résolvant les crimes perpétués. Tous les deux, représentatifs de la police et de la justice, réfléchissent avant d’agir (parce qu’à dramaland, ce n’est pas courant). Évidemment, il y a des corrompus dans les deux milieux mais les personnages agissent naturellement.

People do corrupt things because we turn a blind eye to them and that we can change it if just one person keeps his or her eyes open and barks at them.

Les personnages. Le drama présente beaucoup de personnages mais mêmes les plus tertiaires sont importants. Ils ne sont pas extrêmement développés mais ils semblent être réels. Le peu que l’on connaît d’eux est suffisant pour les comprendre.

Hwang Shi Mok. Il semble dénué de toute émotion, ce qui le conduit à être très efficace dans son travail puisqu’il réfléchit de manière froide et ordonnée. Pourtant, il possède comme tout être humain des sentiments. Il éprouve juste des difficultés à les partager et c’est un plaisir pour le spectateur de guetter chaque expression. Il est assez asocial et se moque parfois des convenances – sans s’en rendre compte – mais c’est jubilatoire quand il se rebelle.

Le sourire de Shi Mok. On l’attendait depuis si longtemps et même s’il est fugace, HE SMILED. Et après il faut de nouveau guetter chaque expression avant de le revoir (à plusieurs reprises bien que très maigres).

dr-secretforestpic2

Han Yeo Jin. Elle est adorable, très attentionnée avec les autres, ce qui ne l’empêche pas d’être une policière efficace et totalement badass. Et j’adore sa passion pour le dessin !

Le duo Shi Mok/Yeo Jin. Yeo Jin brise facilement les défenses de Shi Mok par son naturel et son cœur d’or. Leur duo fonctionne très bien, que ce soit pour enquêter ou pour s’entraider. Si une romance entre eux n’est pas à exclure, elle n’est pas abordée non plus. J’avoue que je les shippe.

L’écriture et la réalisation. J’ai déjà dit comme l’histoire était merveilleusement bien menée mais je tiens à souligner que c’est la première œuvre de la scénariste. La réalisation est tout aussi parfaite, sobre, nette, impeccable.

Le casting. Que serait un scénario parfait si les acteurs pour incarner les personnages ne l’étaient pas ? Chaque acteur est parfait, je tiens à noter particulièrement les performances de Cho Seung Woo et Bae Doo Na. Si Cho Seung Woo n’était pas aussi brillant, le personnage de Shi Mok aurait pu être difficile à apprécier. Mais sa prestation est excellente, chaque geste et chaque micro-expression sont parfaits. Et n’oublions pas Lee Jun Hyeok ! ♥

Pour les cheveux des personnages. NO KIDDING. Les cheveux de Cho Seung Woo et Yoo Jae Myung au naturel. *o*Je suis un peu triste qu’ils soient si lisses dans le drama.

Pour le plaisir de regarder les BTS. Une fois le drama fini, vous pourrez prolonger le plaisir avec les BTS ! Pour moi, c’était en attendant l’épisode suivant !


Ressenti : ★★★★★ (♥)

Secret Forest est un excellent drama dont le scénario est parfaitement maîtrisé. Le casting de rêve interprète merveilleusement les personnages si bien travaillés. Shi Mok ! ♥ Yeo Jin ! ♥ Même si l’épisode final est très satisfaisant en résolvant les intrigues et le sort de chacun, la fin ouverte laisse idéalement la place à une saison 2. Je veux retrouver tout le monde !

dr-secretforestpic1

Teaser :

Article originellement publié le 18 août 2017.