Bilans annuels

Stars Count 2020 – Résultats

Stars Count 2020 Ban

Voici enfin les résultats des votes pour vos dramas favoris de l’année 2020 (sujet explicatif) ! Pour rappel, chaque participant possédait un point pour chaque drama de 2020 visionné qu’il fallait ensuite répartir sur les dramas de l’année. Je remercie les participants d’avoir pris le temps de voter. Alors, quels sont les heureux élus de 2020 ?

Les classements sont réalisés par pays. Les dramas sont classés par ordre de vote puis par ordre alphabétique. Les dramas coréens sont les plus nombreux à être visionnés mais il y en a toutefois moins de cités que l’année dernière. Les dramas chinois et thaïlandais ont augmenté tandis que ceux taïwanais et japonais ont diminué. A noter l’apparition des dramas philippins dans ce classement !

StarsCount2020-Chine
StarsCount2020-Corée StarsCount2020-Japon StarsCount2020-Philippines StarsCount2020-Taïwan StarsCount2020-Thaïlande

Les votes sont plutôt bien répartis même si des dramas se distinguent dans chaque pays. Je vois que When the weather is fine a fait l’unanimité !

Que pensez-vous de ce classement ? Êtes-vous surpris par le résultats de certains dramas ?

Si cet article vous plaît, vous pouvez me soutenir sur Tipeee.

Bilans annuels

[Bilan 2020] Films

Je commence mes bilans annuels de visionnages de 2020 avec celui sur les films. J’en ai vus beaucoup en 2020, presque le triple de ce que j’avais regardé en 2019 ! Je dois pour cela remercier mon challenge de Rattrapage qui m’a bien motivée puisque j’avais visé 24 films ainsi que le projet sur Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle. J’ai évidemment cumulé les deux au maximum des possibilités mais j’ai aussi regardé d’autres films non inclus dans ces projets. Le fait de ne pas pouvoir compter tous mes films vus a parfois était frustrant, c’est notamment pour cela que la version du challenge de Rattrapage de films de cette année a évolué. 🙂

En 2020, j’ai ainsi vu 36 longs-métrages asiatiques : 27 coréens, 4 japonais, 4 chinois, 1 philippin. Il y a une nette dominance coréenne mais je suis contente d’avoir visionné autant de films provenant d’autres pays. J’ai chroniqué 14 de ces films mais j’ai parlé de tous dans mes bilans mensuels. J’ai regardé plusieurs films en visionnages communs et c’était toujours de chouettes moments de partage. Je le referai avec plaisir cette année encore ! J’espère arriver à 1/3 de pays non coréens en 2021 ! J’aimerais aussi égaler le même score de films vus même si j’aspire au nombre de 52 films vus…

J’ai aussi vu 5 courts-métrages : Circle line (2012), Ordinary family (2014), Pragma (2014), Momo (2014) et Alice: Crack of season (2016). Je vous en reparlerai prochainement !

Voici la liste des films vus en 2020, classés par ordre chronologique.

Pour vous parler de ces films, j’ai choisi de les classer par genre même si ce type de classification est vaste. De plus, certaines productions regroupent bien entendu plusieurs genres.

Animations

J’ai profité de l’arrivée des films du studio Ghibli sur Netflix pour enfin découvrir Je peux entendre l’océan (1993) qui n’est pas disponible en DVD en France. J’ai bien aimé cette histoire tranche-de-vie qui s’intéresse aux premiers émois adolescents sous fond d’amitié. J’ai aussi revu Le royaume des chats (2002) que j’avais découvert il y a longtemps et qui est toujours aussi agréable. J’ai aussi regardé Dans un recoin de ce monde (2016). Ce drame historique se passant durant la fin de la seconde guerre mondiale est très poignant.

Visionnage favori : Dans un recoin de ce monde

Thrillers

Un mois dédié aux thrillers pour le projet FCPA m’a permis de voir tous ces films qui sont cependant très différents les uns des autres. The whistleblower (2014) et The exclusive: beat the devil’s tattoo (2015) sont deux thrillers policiers qui s’intéressent au pouvoir des médias. Le premier est une enquête pour dénoncer un problème tandis que le second est une investigation sur un meurtrier en série. Le second est plus prenant que le premier vu le danger auquel le héros est confronté. Pluto (2013) est un thriller psychologique se déroulant dans un lycée. Missing (2016) et The truth beneath (2016) font la part belle aux femmes, ces films étant portés par ses actrices principales. Le premier m’a beaucoup touchée à travers l’histoire de ces deux femmes mises à mal dans une société patriarcale. Le second est plus perturbant mais n’en reste pas moins très intéressant.

Visionnages favoris : Pluto, Missing

Comédies

Aucun de ces films n’est une comédie pure. South bound (2013) et The bros (2017) sont des comédies dramatiques. J’ai très peu ri devant le premier mais j’ai apprécié la critique qu’il proposait sur la croissance incessante de la Corée du Sud en l’opposant à une vie paisible. Le second propose des moments très drôles et d’autres plus touchants. Les relations familiales sont joliment explorées. Miss & Mrs. Cop (2019) est une brillante comédie policière qui aborde des sujets graves avec une franche réussite.

Visionnage favori : Miss & Mrs. Cop

Comédies romantiques

Une année sans comédie romantique est impossible ! C’est d’ailleurs surtout grâce à ce genre que j’ai pu varier les nationalités ! J’ai testé mon premier film philippin avec Finally found someone (2017). Les acteurs habitués à filmer ensemble forment un couple plein d’alchimie et si les péripéties de l’histoire se devinent facilement, elles restent plaisantes. J’ai aussi regardé des films chinois. My best summer (2019) et One smile is very alluring (2016) sont deux jolies romances avec de jeunes adultes où le premier amour joue un rôle important. J’ai beaucoup aimé le visuel de ces films. Tous les deux ont aussi été adaptés en dramas qui sont évidemment dans ma wish ! This is not what I expected (2017) et Beautiful accident (2017) proposent une romance sous fond de nourriture pour le premier et de famille pour le second. Le premier a aussi été adapté en drama tandis que le second est un remake du film coréen Wonderful nightmare dont j’aimais beaucoup le pairing principal. La conclusion est différente mais le film reste très similaire. J’ai vu des films coréens qui étaient depuis longtemps dans ma wishlist même s’ils m’ont un peu déçue (j’en attendais certainement trop !). Dans Little black dress (2011), l’amitié entre les quatre héroïnes ne m’a pas vraiment convaincue et je n’étais pas spécialement intéressée par ce qui leur arrivait. Dans Antique bakery (2008), l’histoire est très particulière et le mélange des genres pas forcément toujours réussi. J’ai cependant été ravie de revoir des acteurs et actrices toutes jeunes ! Des films plus récents m’ont plus plu. My bossy girl (2019) propose une romance entre une athlète paraplégique franche et un ingénieur timide. A dramatic night (2015) est beaucoup plus mature puisque les deux protagonistes deviennent sex-friends avant de tomber amoureux l’un de l’autre.

Visionnages favoris : A dramatic night, My best summer, One smile is very alluring 

Drames

J’ai toujours eu du mal avec cette classification de « drame ». Les films proposés ici sont en effet très variés, allant du mélodrame au tranche-de-vie en passant par la comédie dramatique. Je souhaitais diviser les films en sous-catégories mais elles étaient difficilement à définir. J’avais réfléchi à séparer les films plus dramatiques, ceux où les personnages luttent, que ce soient contre la société ou eux-mêmes, mais ces productions ne sont pas similaires dans les émotions procurées. Il y a aussi des films de type confort, mettant l’accent sur la nourriture ou la famille. Cependant ces films regroupent aussi d’autres sujets. J’ai finalement choisi de regrouper ensemble les films mettant en avant un individu et les autres un duo ou un groupe même si les limites sont parfois floues.

Les deux films suivants sont certainement les plus « feel-good » que j’ai vus en 2020. Final recipe (2013) raconte une jolie histoire de réconciliation familiale sous couvert d’un concours culinaire salivant. Little forest (2018) propose une jolie histoire d’apaisement à travers des plaisirs simples dont la nourriture. Outre ce dernier, jai regardé plusieurs films où de jeunes filles se cherchent. Dans The wonder years (2007), une jeune adolescente cherche son identité en fuyant la réalité. Dans House of hummingbird (2019), l’héroïne a un mal-être existentiel. Moon Young (2017) est un joli film contemplatif qui raconte le passe à l’âge adulte d’une jeune adolescente muette. Le rendu est plutôt mélancolique. Dans Baseball girl (2020), une lycéenne passionnée par le baseball souhaite devenir joueuse professionnelle. Son chemin va être semée d’embûches mais elle pourra compter sur le soutien de son coach sportif malgré leur mauvais départ. J’ai beaucoup l’histoire de cette jeune fille qui croit en ses rêves et s’entraînera durement pour les réaliser.

Lucky Chan Sil (2020) s’intéresse à la vie d’une productrice de films indépendants qui doit soudainement arrêter d’exercer son métier. Le problème est qu’elle ne vit cependant que pour celui-ci et qu’elle n’a pas d’autres moyens de subvenir à ses besoins. Elle passera le film à réfléchir à ses problèmes et à peut-être les surmonter. L’héroïne n’a pas une vie facile et le film est plutôt lent mais j’ai été agréablement surprise par son ton. Miss Baek (2018) est un drame évoquant avec brio la maltraitance infantile. Touchant sans être larmoyant, le film est porté par son actrice principale tout comme le drama poignant Way back home (2013).

Quelques films sont centrés sur les liens familiaux. Jiburo (2002) raconte l’adaptation d’un enfant de la ville à la vie rurale en compagnie de sa grand-mère handicapée et pauvre. Sisters on the road (2009) s’intéresse à deux soeurs aux caractères opposés qui se réconcilient en partant en voyage sur les traces du père d’une des deux fememes. Birthday (2019) est un film très poignant qui aborde la vie d’une famille après avoir perdu leur fils dans la catastrophe du Sewol. C’est le film de 2020 pour lequel j’ai le plus versé de larmes.

Waikiki brothers (2001) est ma déception de l’année. Il est difficile de s’intéresser au sort des membres de ce groupe de musique qui luttent pour continuer à exercer leur passion. Côté musique, Listen to the universe (2019) est bien plus réussi. Il s’intéresse à l’histoire particulière de quatre pianistes qui se rencontrent ou se revoient lors d’une compétition internationale. J’ai beaucoup aimé la narration qui aborde peu à peu chaque personnage en les faisant se croiser. La réalisation est splendide tout autant que la musique et la prestation des acteurs est à saluer. Cart (2014) raconte avec justesse le combat d’employés injustement licenciés. Malmoe: the secret mission (2019) est un drame historique mettant en avant l’identité nationale coréenne à travers la sauvegarde de sa langue lors de l’occupation japonaise.

Visionnages favoris : Little forest, Final recipe, Way back home, Malmoe: the secret mission, Miss Baek, Listen to the universe, Birthday, Baseball girl


J’ai vu des productions très variées en 2020 qui m’ont dans l’ensemble beaucoup plu. Je me suis aventurée dans des pays que je connaissais à peine. Quelques films m’ont bien sûr moins captivée que d’autres, voire déçue, mais m’ont cependant permis d’agrandir ma culture cinématographique donc je ne regrette aucun de mes visionnages. Si je ne devais retenir que quelques films de cette année, ce serait : Little forest de Yim Soon Rye, Missing de Lee Eon Hee, Baseball girl de Choi Yoon Tae et Way back home de Bang Eun Jin. Le point commun de ces films ? Ils mettent tous en avant une héroïne féminine interprétée magistralement par des actrices exceptionnelles. Ces films m’ont beaucoup touchée, soit par l’histoire de leur(s) protagoniste(s), soit par les thématiques abordées, ou les deux. Je ne peux que vous les conseiller !

En 2021, je vais continuer à regarder des films réalisés par des femmes et mettant en avant des femmes. Je vais aussi continuer à explorer d’autres pays, je pense notamment regarder beaucoup de comédies romantiques. J’aimerais par ailleurs regarder un peu plus de films d’animation. Pour le reste, je me laisserai porter par les découvertes, les envies et les visionnages en commun.

Bilans annuels

Stars Count 2020 – Votes

Stars Count 2020 Ban

Le projet collaboratif Stars Count est de retour pour 2020 (édition 2018édition 2019) ! Adapté du Bean Count de Dramabeans, il s’agit de voter pour ses dramas favoris de l’année avec un stock limité de points. Je posterai ensuite un classement avec des étoiles (d’où le Stars Count) pour chaque drama ayant obtenu des points et de différentes couleurs selon les personnes qui ont voté. Le classement concerne les dramas coréens, japonais, chinois, taïwanais, thaïlandais, philippins, etc.

Pour connaître votre stock d’étoiles, il vous suffit de compter un point pour chaque drama de 2020 visionné cette année (selon les pays). Les dramas commencés en 2019 mais s’étant terminés en 2020 comme Diary of a prosecutor ou ceux encore en cours comme Cheat on me, if you can comptent tous les deux tant que vous les avez fini ou êtes à jour. Les dramas en plusieurs saisons sorties la même année comptent pour un seul drama visionné. Tous les types de dramas sont comptabilisés. Ensuite, il faut donner ces étoiles aux dramas que vous souhaitez.

Par exemple, vous avez vu 15 dramas coréens de 2020 cette année donc vous avez 15 points à répartir sur les dramas coréens de 2020 de votre choix. Vous pouvez mettre 6 points à When the weather is fine, 4 points à Crash landing you et il ne vous reste alors plus que 5 points pour tous les autres dramas ! Et si vous avez vu 3 dramas japonais de 2020, cela vous fait donc 3 points à répartir équitablement ou à favoriser l’un sur l’autre. Et ainsi de suite pour les différents pays. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser !

Quels dramas allez-vous favoriser ? Lesquels seront laissés pour compte ? Allez-vous arriver à partager vos points ? Parce que ce drama adoré les mérite tellement…mais celui-ci aussi ! Peut-être faut-il prioriser le moins connu puisque le plus populaire risque d’obtenir plus de points ? Que la bataille commence !

Pour voter, envoyez-moi un mail à paper.imagine[at]gmail.com (remplacer [at] par @) avec comme sujet « Stars Count ». Il suffit de m’indiquer dedans votre pseudo et le nom des dramas avec leur nombre de points. Faites des listes différentes pour chaque pays si vous votez plusieurs fois. Vous avez jusqu’au 30 décembre pour voter, je posterai les résultats début janvier.

Bilans annuels

Stars Count 2019 – Résultats

Stars Count 2019 Ban

Voici les résultats des votes pour les dramas favoris de l’année 2019 (sujet explicatif) ! Chaque participant possédait un point pour chaque drama de 2019 visionné qu’il fallait ensuite répartir sur les dramas de l’année. Je remercie les participants d’avoir pris le temps de voter. Comme vous allez pouvoir le constater, quelques dramas se distinguent.

Les classements sont réalisés par pays. Les dramas sont classés par ordre de vote puis par ordre alphabétique.

StarsCount2019-Chine

StarsCount2019-Coree

StarsCount2019-Japon

StarsCount2019-Taïwan

StarsCount2019-Thaïland

Que pensez-vous de ce classement ? Etes-vous surpris par le résultats de certains dramas ?

Bilans annuels

[Bilan 2019] Films

Le challenge de Rattrapage de films m’a permis d’en voir plus que l’année dernière. En 2020, entre la nouvelle édition du challenge de Rattrapage et le projet sur Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle, je devrais en voir encore plus !

En 2019, j’ai vu 13 films asiatiques : 9 coréens, 2 japonais et 2 chinois. Les nationalités sont plus variées que pour les dramas même s’il y a une dominance coréenne. 3 sont des films d’animation. Voici les posters de tous les films visionnés avant de trouver un bref avis.

J’ai commencé l’année tranquillement en regardant un film en janvier et un en février. Je pensais que I can speak (2017) serait une comédie mais c’est surtout un film très émouvant (chronique). Forever the moment (2008) est basé sur une histoire vraie racontant le parcours d’une équipe féminine de handball en lice pour les Jeux olympiques d’Athènes en 2004. Elle est composée de jeunes recrues et de joueuses médaillées plus anciennes qui reviennent après s’être retirées. J’aime beaucoup ce type d’histoire sportive avec une équipe d’underdogs. Cela s’est gâté ensuite puisque je n’ai repris qu’en mai avec Pokemon – I choose you (2018) qui revisite les débuts de Sacha en montrant les événements connus tout en apportant quelques modifications et en lui faisant vivre une nouvelle aventure. J’ai été un peu déçue puisque je pensais que le film serait plus nostalgique que ça. Je ferai mieux de revoir Pokémon, le film : Mewtwo contre-attaque (et de préparer les mouchoirs).

Les vacances d’été arrivant ensuite, j’ai pris le temps de rattraper mon retard…absolument pas, puisque j’ai surtout regardé des films américains. J’ai quand même regardé deux films en août : Two weddings and a funeral (2012) et The man inside me (2019). Le premier aborde les tabous de l’homosexualité en Corée du Sud avec des personnages qui m’ont touchée. L’aspect comique est bien présent mais attendez-vous aussi à quelques larmes. Le second est une comédie sympathique avec un échange de corps entre un gangster et un lycéen.

Si je voulais réussir mon challenge, il fallait rattraper mon retard. J’ai donc continué avec deux films par mois en septembre et en octobre. Sunny (2011) était depuis bien trop longtemps dans ma wishlist et je l’ai adoré. Je connaissais la plupart des acteurs – adolescents comme adultes – et l’histoire est très plaisante à suivre. Les personnages sont vraiment attachants. J’ai tout autant apprécié le film suivant dans un registre très différent : Along With The Gods: The Last 49 Days (2018) qui propose une conclusion parfaite tout en annonçant la suite. J’espère revoir le casting complet ! J’ai ensuite regardé un des succès coréen du box-office 2019 avec Extreme job (2019) qui est une comédie sympathique avec un chouette casting. J’ai été surprise par The stolen years (2013) qui n’est pas seulement une romance mais une tragédie très larmoyante.

Il me restait donc quatre films à voir d’ici la fin de l’année. Je n’ai rien vu en novembre donc j’ai dû accélérer en décembre. Pour l’anecdote, j’ai vu les trois derniers films le 27, 29 et 31 décembre. J’ai (re?)vu Mon voisin Totoro (1988) qui est excellent comme n’importe quel Miyazaki. The recipe (2010) semble très long mais la dernière partie m’a beaucoup plu. Le film est original mais un peu particulier. J’ai enfin vu Big Fish & Begonia (2016) que j’avais beaucoup vu passer dans ma T-list l’année dernière (ou il y a deux ans ?) et ce film est absolument magnifique. L’histoire est originale et m’a captivée tout autant que l’impeccable réalisation. Pour terminer, j’ai visionné The widow (1955) qui sera le premier film dont je vous parlerai pour le projet sur Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle.

Mes trois films favoris sont Sunny, Along With The Gods: The Last 49 Days et Mon voisin Totoro. ♥