Repérages

[C-Drama] Juillet/Août 2020

Voici la sélection des dramas chinois de cet été qui me tentent, avec beaucoup de femmes à l’honneur. Et bien entendu, des histoires de romance et d’amitié.

DIFFUSION TITRE CHAÎNE ÉPISODES
Du 14.07 au 07.08 Twenty your life on Hunan TV, iQIYI 40x45min
Du 17.07 au 08.08 Nothing but thirty Dragon TV, Tencent 43x45min
Du 20.07 au 17.08 Cross fire Tencent 36x45min
Du 23.07 au 15.08 In a class of her own iQIYI 36x45min
Du 31.07 au 07.08 Lovely us iQIYI 16x44min
Du 03.08 au 03.09 Count your lucky stars Youku 34x45min
Du 10.08 au 07.09 Go ahead Hunan TV, Mango TV 46x45min
Du 10.08 au 02.09 Under the sun Dragon TV, iQIYI,
Tencent, Youku, MGTV
40x45min
Du 18.08 au 10.09 Love yourself iQIYI 36x45min
Du 23.08 au 08.09 My unicorn girl iQIYI 24x45min
Du 28.08 au 09.09 Miss S Beijing TV, Tencent 34x45min
Du 28.08 au 07.09 Midsummer is full of love Tencent 24x45min

Twenty your life on

TwentyYourLifeOn-Poster
Twenty your life on

Synopsis : Étant une personne sans pouvoir, sans argent et sans beauté, Jiang Xiao Guo (Bu Guan Jin) a toujours envié ses trois colocataires. Duan Jiabao (Dong Si Yi) qui vient d’une famille riche est insouciante. Elle ne se soucie que de courir après les célébrités et de manger de la bonne nourriture. Luo Yan (Teresa Li) peut mépriser la tendance de sa mère à devenir trop autoritaire mais au moins elle peut être assurée que son avenir est entre de bonnes mains. Liang Shuang (Gabrielle Guan) est belle et fonceuse. Elle a déjà prouvé qu’elle était plus que capable de s’adapter à la société. Le drama suit leur passage à l’âge adulte.
Pourquoi ? Un drama qui suit quatre héroïnes, c’est tout à fait pour moi.

Nothing but thirty

NothingButThirty-poster
Nothing but thirty

Synopsis : Le drama suit l’histoire de trois femmes trentenaires (Maggie Jiang, Tong Yao et Rachel Mao) qui subissent des pressions dans leur vie familiale et professionnelle.
Pourquoi ? Encore un drama qui suit des femmes ! \o/

Cross fire

CrossFire-Poster
Cross fire

Synopsis : Lu Xiao Bei (Leo Wu) est un génie sur le champ de bataille dans un jeu vidéo. En réalité, il est en fauteuil roulant. Il a promis a son frère de devenir un jouer d’e-sport professionnel. Xiao Feng (Lu Han) est le capitaine d’une équipe d’e-sport qui a du mal à survivre. Ils se rencontrent dans le même jeu mais ne sont pas de la même époque. Le premier est de 2019 alors que le second vit en 2008 où l’e-sport n’était pas encore reconnu.
Pourquoi ? Je n’ai pas encore regardé de dramas sur l’e-sport mais plusieurs sont dans ma liste. En tout cas, celui-ci me tente par son thème un peu plus particulier avec les époques différentes ainsi que par son histoire d’amitié.

In a class of her own

InAClassOfHerOwn-poster
In a class of her own

Synopsis : Xue Wen Xi (Ju Jing Yi) se travestit pour entrer dans la prestigieuse Yunshang Academy qui n’accepte que des garçons. Elle forme un groupe inséparable avec Feng Cheng Jun (Song Wei Long), Lei Ze Xin (Richards Wang) et Yu Le Xuan (Bi Wen Jun).
Pourquoi ? Une adaptation de Sungkyunkwan scandal !

Lovely us

LovelyUs-poster
Lovely us

Synopsis : L’histoire se déroule en 2007 et suit quatre enfants qui sont entrés ensemble au lycée, venant d’avoir seize ans. Ils forment leur propre clique nommée « No. 1992 » et se lancent dans un voyage rempli de rêves.
Pourquoi ? Un webdrama suivant des jeunes ayant plein de rêves, ce peut être très chouette !

Count your luck stars

CountYourLuckyStars-poster
Count your luck stars

Synopsis : Lu Xingcheng (Herry Yan) avait l’habitude d’avoir le monde à ses pieds jusqu’à ce qu’il perde tout en un instant. Tong Xiaoyou (Shen Yue) n’avait jamais de chance jusqu’au jour où elle est subitement devenue célèbre. Le drama se passe dans le monde de la mode.
Pourquoi ? Une rom-com qui peut être sympathique !

Go ahead

GoAhead-poster
Go ahead

Synopsis : Li Jian Jian (Seven Tan), Ling Wiao (Song Wei Long) et He Zi Qiu (Steven Zhang) grandissent ensemble puisque leurs familles respectives sont dysfonctionnelles. Ils se retrouvent dans années plus tard.
Pourquoi ? Le drama respire le slice-of-life et je n’ai vu que de bons échos sur Twitter.

Under the sun

UnderTheSun-poster
Under the sun

Synopsis : Le drama s’intéresse au quotidien d’un couple marié. Bai Can Lan (Candy Song) est une cadre des ressources humaines à toute épreuve dont la spécialité est de débarrasser les gens de leur travail. En dehors du travail, elle est une jeune épouse aimante qui ne souhaite pas tomber enceinte. Zhao Yang Guang (Justin Yuan) est un génie informatique avec une belle apparence, un QI élevé et un EQ élevé. Il est à peu près le type polyvalent avec un côté têtu.
Pourquoi ? Un slice-of-life suivant un couple marié avec une femme carriériste, ça me tente bien !

Love yourself

LoveYourself-poster
Love yourself

Synopsis : Le drama suit quatre femmes dans la trentaine (Victoria Song, Karlina Zhang, Frida Li et Celina Jade) dans la ville de Shanghai.
Pourquoi ? Pour ne pas changer, un drama qui suit des héroïnes ! \o/

My unicorn girl

MyUnicornGirl-poster
My unicorn girl

Synopsis : Sang Tian est une patineuse artistique qui se travestit en joueur de hockey sur glace pour pouvoir intégrer une université. Elle doit partager le dortoir avec Wen Bing (Darren Chen) et cacher sa réelle identité.
Pourquoi ? Du cross-dressing, évidemment ! Cela promet d’être une chouette rom-com !

Miss S

MissS-poster
Miss S

Synopsis : L’histoire se déroule à Shanghai, dans les années 40. Une détective (Ma Yi Li) et un enquêteur (Vengo Gao) résolvent ensemble des enquêtes. Leur relation se transforme de respect en amour.
Pourquoi ? Le drama est adapté de la série australienne Miss Fisher’s murder mysteries que je viens juste de terminer et que j’ai adoré alors c’est le destin ! \o/

Midsummer is full of love

Midsummerisfulloflove-poster
Midsummer is full of love

Synopsis : Luo Tian Ran (Yang Chao Yue) rêve de devenir compositrice. Elle est forcée de cohabiter avec Jin Ze Yi (Timmy Xu), un chanteur populaire.
Pourquoi ? Un remake de Full house, j’y jetterai certainement un oeil un jour !

Que penses-tu de cette sélection ? Est-ce qu’il y a des dramas non listés que je dois prendre en considération ?

Dramas·k-drama [Corée du Sud]

[A continuer ?] You who came from the stars

You-Who-Came-From-the-Stars-Poster1
My love from the star

Titre original: 별에서 온 그대 / Byeoleseo on geudae
Titres alternatifs : You came from the stars / My lover from the stars / You from another star / My love from another star
Genre: Romance, Comédie, Science-Fiction
Épisodes: 20 – 70 minutes
Chaîne: SBS
Première diffusion: 18 Décembre 2013
Réalisateur: Jang Tae Yoo
Scénariste: Park Ji Eun
Casting principal: Jun Ji Hyun (Chun Song Yi), Kim Soo Hyun (Do Min Joon), Park Hae Jin (Lee Hwi Kyung), Yoo In Na (Yoo Se Mi)
Casting secondaire: Kim Hyun Soo (Chun Song Yi jeune/Seo Yi Hwa), Jo Seung Hyun (Hwi Kyung jeune), Kim Chang Wan (Jang Young Mok), Shin Sung Rok (Lee Jae Kyung), Kim Kang Hyun (manager de Song Yi), Kim Bo Mi (styliste de Song Yi), Na Young Hee (Yang Mi Yun, mère de Song Yi), Ahn Jae Hyun (Chun Yoon Jae, frère de Song Yi)

Synopsis : Do Min Joon est un extraterrestre présent sur Terre depuis l’ère Joseon, soit il y a 400 ans. Il dispose de capacités extraordinaires – ouïe et vision surdéveloppées – ainsi qu’une apparence parfaite. Il fait la rencontre d’une célèbre actrice, Chun Song Yi, à qui il semble étrangement lié…

you_who_came_from_the_stars_poster2
My love from the star
YouWhoCameFromTheStars-pic1
Min Joon

J’attendais ce drama depuis l’annonce de sa sortie pour retrouver Kim Soo Hyun ! Et il ne me déçoit pas du tout, j’adore déjà sa prestation et son personnage ! ❤ Il interprète le rôle d’un extraterrestre arrivé sur Terre il y a 400 ans. Il attend depuis tout ce temps de pouvoir retourner chez lui et ce sera le cas dans trois mois grâce au passage d’une comète. Il possède certains pouvoirs : une ouïe et une vision très développées, il peut se déplacer très rapidement et il peut arrêter le temps. Il a une apparence assez froide et une expression plutôt fermée en général mais il lui arrive aussi de sourire ou de se mettre en colère (et impossible de ne pas craquer pour lui à ce moment-là). En cette année 2013, il se nomme Do Min Joon et il est un professeur. J’avoue ne pas avoir bien compris ce qu’il enseignait exactement, quelque chose parlant des relations humaines dont l’amour. Il est habillé de manière très classieuse, que ce soit en costume ou de manière plutôt décontractée. Il possède beaucoup de connaissances, surtout littéraires. Bien que vivant dans le monde moderne, il n’a pas adopté toutes les technologies de celui-ci. Par exemple, il n’a pas de téléphone portable et se sert d’un pager. Il ne s’intéresse guère non plus à ce qui est à la mode en ce moment – drama, musique… – préférant plutôt jouant au go ou au mahjong. Il ne comprend pas toujours les actions et les pensées des humains et préfère de ce fait rester seul. Il n’a qu’un seul ami en la personne de Jang Young Mok, un avocat d’une soixantaine d’années.

YouWhoCameFromTheStars-pic2
Song Yi

Chun Song Yi est une actrice célèbre approchant de la trentaine. Elle est dans ce métier depuis ses 15 ans et de ce fait, elle n’a pas réellement eu de scolarité normale. Elle est toujours étudiante à l’université – quand elle s’y rend – et il se trouve qu’un de ses cours est donné par Do Min Joon [oh coïncidence n°1]. Elle déménage dès le début dans l’appartement voisin de celui de Min Joon [oh coïncidence n°2]. Très belle, elle manque pourtant de sens commun – sans dire qu’elle soit stupide, elle fait beaucoup de remarques pas très intelligentes. Elle est très seule. Sa famille est composée d’une mère qui l’a fait débuter dans ce métier et qui est là pour elle seulement pour son argent, d’un père qu’elle semble beaucoup aimer mais qui est parti et d’un plus jeune frère qui l’ignore. Elle possède peu d’amis et la plupart de ces derniers la critiquent souvent. Si en public elle contrôle son image – de beauté seulement, dès que la caméra n’est plus là, son assurance se fissure. C’est un personnage que j’ai hâte de connaître plus en profondeur.

Lee Hwi Gyeong est l’amoureux transi de Chun Song Yi. Il l’a rencontré adolescent et la pourchasse depuis. Ils sont devenus amis mais se déclare comme son petit ami. Fils d’un riche groupe industriel, il a rejoint l’entreprise familiale en tant que simple employé où personne n’est censé être au courant de sa réelle identité. C’est un personnage assez naïf qui me fait bien rire pour le moment mais qui est aussi adorable dans son attitude envers Song Yi et See Mi.

YouWhoCameFromTheStars-pic3
Song Yi, Hwi Gyeong et Yoo Se Mi

Yoo Se Mi est la meilleure amie de Song Yi. Elle est elle aussi actrice mais ne joue que des rôles secondaires. Elle éprouve des sentiments non partagés pour Hwi Gyeong, celui-ci étant trop obnubilé par Song Yi. Ils sont toutefois amis. Elle est toute gentille et adorable, protégeant toujours Song Yi. Et même si les gens ne s’adressent à elle que pour avoir des informations sur Song Yi, elle reste diplomate. J’espère qu’elle restera telle qu’elle est et ne deviendra pas jalouse de Song Yi. Elle est interprétée par la charmante Yu In Na que j’aime de plus en plus voir jouer.

Au niveau de la réalisation, elle est parfaite pour le moment. Les effets spéciaux tels que les arrêts dans le temps sont très réussis. La majorité des scènes se passe dans le présent mais il y en a quelques unes dans le passé racontant l’arrivée de Do Min Joon sur Terre et les personnes qu’il a rencontrées. Cela permet d’en savoir un peu plus sur le passé de Do Min Joon et comment il a passé ces 400 années sur Terre. Il a rencontré une jeune fille, dont le physique ressemble en tout point à celui de Song Yi jeune, qu’il a tenté de protéger mais il a échoué dans cette tâche. Est-il lié par le destin à Song Yi ?

A noter à la fin de chaque épisode, une sorte d’interview croisée des deux protagonistes sur un événement arrivé pendant l’épisode. Elles sont toujours réussies et souvent drôles.

Teaser :

A continuer ? Sans hésitation ! Kim Soo Hyeon est parfait, les autres acteurs me plaisent et j’aime les personnages du drama. J’ai hâte de savoir ce qu’il va se passer par la suite !

Article originellement publié le 28 décembre 2013.

Tops affiches

[Top affiches coréennes] Avril/Mai/Juin 2020

Voici le top des affiches coréennes du deuxième trimestre de 2020. Cette fois-ci, ce sera un classement avec cinq posters puisque les individuels ne m’ont pas convaincue plus que cela.

Top 5 affiches de dramas :

Dinner mate – It’s okay to not be okay – My unfamiliar family – Soul mechanic – When my love blossoms

Les posters de My unfamiliar family, Soul mechanic et When my love blossoms donnent une ambiance chaleureuse. J’aime la structure du second et le rendu des deux autres. J’aime l’effet livre de contes de fées des posters de It’s okay to not be okay. Les personnages de Dinner mate sont absolument charmants dans cette scène digne de Breakfast at Tiffany’s.

Et toi, quelles sont tes affiches favorites de ces derniers mois ?

Sorties de la semaine

[K-Drama] 2020 – Semaine 37

La série australienne Miss Fisher’s murder mysteries m’a toujours autant occupé alors je n’avais pas beaucoup de temps pour les dramas. J’ai tout de même avancé dans Do you like Brahms? et Secret forest.

Record of youth

Record-of-Youth-Poster1
Record of youth

Diffusion : Lundi & Mardi
Chaîne : tvN
Épisodes : 16 épisodes x 60 minutes
Scénario : Ce drame romantique s’intéresse à la vie de jeunes gens dans le milieu du mannequinat. Sa Hye Joon (Park Bo Geum) est un mannequin populaire intelligent et beau. Cependant, ce qu’il souhaite vraiment, c’est devenir acteur. Il a auditionné pour de nombreux rôles mais n’a pas encore trouvé de succès. An Jung Ha (Park So Dam) travaille comme maquilleuse. Won Hae Hyo (Byeon Woo Seok) souhaite aussi être reconnu pour ses talents d’acteur et non par sa famille.
Attentes : J’attendais ce drama avec impatience dès son annonce ! J’aime beaucoup le casting principal, surtout Park Bo Geum il faut dire. 😀 Mais c’est principalement pour son thème qu’il me tente. En effet, j’aime beaucoup les histoires de personnes qui cherchent à réaliser leurs rêves. De plus, les trailers montrent une ambiance douce et chaleureuse. J’aime beaucoup le travail de Ahn Gil Ho (Secret forest, Memories of the Alhambra) qui est st à la réalisation mais je suis un peu plus effrayée par Ha Myung Hee (Doctors, High society) à l’écriture.

Man in a veil

Man-in-a-Veil-poster1
Man in a veil

Diffusion : Du Lundi au Vendredi
Chaîne : KBS
Épisodes : 100 épisodes x 35 minutes
Scénario : Dans ce daily dramatique, Lee Tae Poong (Kang Eun Tak) possède l’intelligence d’un enfant de 7 ans suite à un accident. Han Yoo Jung (Uhm Hyun Kyung) est une femme à la personnalité brillante et positive. Elle aspirait à devenir présentatrice mais son pauvre milieu familial lui a fait abandonner son rêve. Elle travaille maintenant dur pour soutenir sa famille. Sa soeur jumelle, Han Yoo Ra (Lee Chae Young) utilise Tae Poong pour ses propres désirs.
Attentes : L’équipe technique (Shin Chang Seok à la réalisation et Lee Jung Dae à l’écriture) est habituée de ce type de drama. Pour ma part, ce n’est pas du tout le type de drama que j’aime et  comme le casting principal ne m’attire pas plus que ça non plus, ce sera sans moi.

Et toi, qu’as-tu testé ? Que me conseilles-tu parmi ces sorties ?

Challenges

[Challenge Rattrapage de films Session 2] Point visionnages 2

Après le point de visionnages sur les dramas, je vous retrouve pour celui sur les films ! 15 participantes sont inscrites au challenge de Rattrapage de films de 2020, une participante nous a rejoint en cours de route. Toutes les mises à jour se font sur le document Google dédié. En combinant tous nos visionnages, nous avons vu 110 films. Le nombre connaît une hausse par rapport à l’article précédent ! Quel sera le résultat en fin d’année ?

Plusieurs films ont été vus deux fois : La forteresse cachée, Akira, Battle royale, Jiburo, Way back home, Pluto, Monster, One smile is very alluring, Along with the Gods: two worlds, Tune in for love et Better days. D’autres ont été vus plus de fois, notamment à la faveur de visionnages en commun, même si je pense que le grand gagnant a seulement été vu autant de fois car il a été tiré au tirage au sort. Han Gong Ju (2014) et Our times (2015) ont été visionnés trois fois, Waikiki brothers (2001) et The bros (2017) quatre fois et Je peux entendre l’océan (1993) cinq fois.

J’ai réalisé un graphique constatant le résultat de chaque participant par rapport à son objectif personnel. Les statistiques sont basées sur les informations fournies par les participants à la date du 9 septembre. 6 participantes ont ainsi atteint la moitié de leur objectif et certaines sont très proches de le réussir. Par ailleurs, Ilumys, titesilve, Bouhoub et moi-même avons changé de palier. Il reste cependant encore presque quatre mois alors rien n’est perdu pour personne !

ChaRatFilms-PointVisionnage2-Graphique
Nombre de films vus par chaque participant selon son objectif

Sans plus tarder, voici les points de visionnage de quelques uns de nos participantes.

Sommaire :


Ilumys

Passage de 24 à 36 années

Objectif : 23/36

Films vus :

  • 1958 : La Forteresse cachée
  • 1978 : Drunken master
  • 1988 : Akira
  • 1989 : Pluie noire
  • 1993 : Je peux entendre l’océan
  • 1995 : Chungking express
  • 1997 : Happy together
  • 1998 : Les Fleurs de Shanghai
  • 2001 : Friend
  • 2001 : Waikiki brothers
  • 2002 : Jibeuro/Suicide club
  • 2005 : Welcome to Dongmakgol
  • 2006 : Memories of Matsuko
  • 2008 : Achilles and the tortoise/Still walking
  • 2013 : Pluto/New World
  • 2017 : The bros
  • 2018 : The spy gone north/One cut of the dead
  • 2019 : Better days
  • 2020 : Beasts clawing at straws

J’aime beaucoup le cinéma asiatique. Généralement, j’essaie de voir le plus possible de films asiatiques qui sortent dans les salles françaises. Pourtant, finalement, en dehors de ces sorties françaises, je dois admettre que je n’en ai pas vu tant que cela. Pas par manque d’envie, simplement parce que je ne sais pas forcément par quoi commencer. Aussi, quand j’ai vu que Luthien proposait la version films du challenge de rattrapage de dramas, je ne pouvais pas ne pas participer : c’était pile poil la motivation dont j’avais besoin pour partir explorer le grand écran asiatique.

J’étais partie sur un petit objectif : vingt-quatre films, soit deux par mois, totalement jouable. Malheureusement, au début, le challenge n’a pas trop bien débuté. Puis je suis tombée sur le visionnage commun de The bros, proposé par Luthien, et j’étais lancée ! J’en ai même profité pour me challenger et passé au palier supérieur. Je suis actuellement à vingt-trois films vus sur les trente-six annoncés. À raison d’un film par semaine, je devrais valider facilement mon objectif.

Après mon premier visionnage commun, j’ai pu participer à deux autres séances de ce genre, et chaque fois, que le film me plaise ou pas, ça a été un réel plaisir de partager ce moment avec d’autres personnes et de découvrir des films qui m’étaient totalement inconnus. Mention spéciale à Waikiki brothers : je n’aurais probablement jamais fini le film sans mes comparses ! J’espère avoir l’occasion d’en refaire d’ici la fin du challenge.

J’aimerais aussi profiter de ce challenge pour voir tous les DVD que j’ai chez moi et qui patientent sur mes étagères depuis des lustres. J’ai ainsi pu découvrir, entre autres, les excellents The spy gone North et New world.

J’essaie de varier tant que possible les nationalités des films que je regarde, mais il est vrai que la plupart que je vois sont coréens ou japonais. D’ici la fin de l’année, j’aimerais bien voir un bollywood et un film thaïlandais.

Si tous les films que j’ai vu dans le cadre de ce challenge n’entreront pas dans les annales, certains ont été de vrais coups de cœur : Memories of Matsuko, Happy together, Chungking express, Better days ou encore One cut of the dead.

J’ai hâte de découvrir ce que me réserve la suite de ce challenge !

JustB

Mon avancée des films :

Je n’ai pas beaucoup avancé dans les films, il faut dire que j’ai eu moins de temps cet été. J’en suis à 5 sur 18 pour le moment… Le chemin est encore long avant d’atteindre mon objectif.

Liste des films vus :

The silenced 7,5/10

Un film que j’ai visionné en commun avec plusieurs dramavores. Encore une fois ce n’est pas mon style de film mais j’ai apprécié dans l’ensemble mon visionnage. J’ai eu aussi parfois très peur car je suis une vraie flippette haha. Le film commence très bien jusqu’à un moment où il part complètement en live ce qui est un peu dommage… La fin fait un peu trop blockbuster à mon goût.

La colline aux coquelicots 6/10

Un film qui se laisse regarder mais sans plus. Les personnages sont plus ou moins attachants et l’héroïne est trop discrète à mon goût. Même la mini histoire d’amour n’a pas su conquérir mon coeur. Le seul moment attrayant pour ma part et lorsqu’ils refont et nettoient le comité. Voilà voilà…

lemondedesayu

Petit point qui va être assez court j’ai rien vu en films j’ai toujours du mal à en regarder mais on va essayer d’y remédier sur ce dernier tiers de l’année.

AigoAjumma

J’ai vu 5 films depuis mai, ce qui porte le total à 13 sur 20. Je n’ai pas vu autant de films que prévu. Je n’arrive pas à me mettre dans les films cette année. Mais je devrais arriver au bout de mon challenge car j’ai moins de 2 films par mois à visionner. Ça devrait le faire ! ^^

  • 1988 Akira
  • 1993 Je peux entendre l’océan
  • 2004 3 extrêmes
  • 2005 Dumplings
  • 2010 Detective Dee and the mystery of the Phantom flame

Akira de Ōtomo Katsuhiro : C’est le premier film d’animation tiré d’un manga que j’ai vu quand j’avais 15-16 ans (autant vous dire que ça date !) et ce fut une claque. Il a contribué fortement à mon amour pour la SF et pour le Japon. Je l’ai revu au cinéma au mois d’août et j’ai tout autant été transportée. C’est un drama intense, dérangeant et envoûtant, dans un monde post-apocalyptique. L’ost participe à notre immersion. C’est devenu un classique du cinéma japonais et je vous le conseille fortement (Attention aux âmes sensibles, il est extrêmement violent).

Je peux entendre l’océan est un film d’animation du studio Ghibli. L’histoire est simple. C’est sympathique mais sans plus.

3 extrêmes + Dumplings : 3 extrêmes est un film découpé en 3 histoires d’horreur, chacune développée par un jeune réalisateur prometteur asiatique en ce début des années 2000 : Fruit Chan pour Taïwan, Park Chan Wook pour la Corée et Takashi Miike pour le Japon. Les histoires sont très inégales mais on se laisse prendre par leur atmosphère étouffante et/ou angoissante. Je l’avais vu au cinéma à sa sortie et quand je suis tombée sur Dumplings qui est la version longue de l’histoire de Fruit Chan (et ma préférée) je n’ai pas résisté à la tentation de voir et d’enchainer avec 3 Extrêmes dans la foulée. Dumplings est très simple et réaliste dans la réalisation mais il est gore et  très dérangeant. Et le casting est vraiment bon. Une femme étrange cuisine de mystérieux raviolis chinois (dumplings) pour une actrice célèbre qui se sent vieillir. Une réflexion sur la recherche de la jeunesse (et de la beauté) éternelle… Ce qui reste le plus à la fin ce sont les sons de mastication. J’en ai des frissons rien qu’en y repensant… On ne sort pas indemne de ce visionnage.

Detective Dee and the mystery of the Phantom Flame de Tsui Hark : J’ai été séduite par ce film qui mélange l’enquête policière, le film de sabre et la féerie fantastique et le tout dans un rythme soutenu. Du pur divertissement. Il y a quelques scènes un peu cheap mais l’ensemble est prenant et il y a des scènes sublimes (notamment certains combats). Et j’ai eu le plaisir de retrouver Andy Lau que je n’avais pas revu depuis Infernal affairs il y a plus de 10 ans. ❤

Je n’ai plus trop de projet pour cette dernière partie du challenge. Depuis le début, je navigue au gré de mes envies et des opportunités qui se présentent. Je vais continuer comme ça pour la suite. 🙂

Luthien

J’ai continué à bien avancer dans ce challenge en visionnant pas moins de 10 films depuis le dernier point ce qui m’amène à 19 films vus. Je suis passée au palier supérieur de 24 films qui devrait largement être réalisable même si je n’ai pas vu grand chose ces derniers temps. Comme prévu, je regarde essentiellement des films pour le projet Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle ainsi qu’au feeling et tant mieux s’ils peuvent compter pour ce challenge ! Certaines années commencent à être bien complètes avec plusieurs jokers et super jokers utilisés. Pour les derniers films, je pense qu’il faudra donc que je choisisse en fonction des dates restantes. Mais j’ai tellement de films dans mes listes à voir que ce ne sera pas un souci !

Pour le projet FCPA, j’ai donc vu The whistleblower (2014), The bros (2017), Pluto (2013), Waikiki brothers (2001), The exclusive: beat the devil’s tattoo (2015), Missing (2016) et Cart (2014). Ce sont principalement des thrillers très réussis. Il y a aussi des films plus humains qui sont eux plus ou moins réussis – regard en coin pour Waikiki brothers. Les chroniques sont disponibles pour la plupart et je vous parlerai prochainement de Cart.

J’ai vu une comédie romantique avec One smile is very alluring (2016) et deux films d’animation : Je peux entendre l’océan (1993) et Le royaume des chats (2002). De son autre nom Love O2O, le film est très agréable à suivre. Il est évidemment un peu rapide car les événements sont condensés mais cela ne gâche en rien le visionnage. J’ai eu le sourire tout le long du film ! 🙂 J’ai enfin pu découvrir Je peux entendre l’océan car c’est un des rares films du studio Ghibli non sorti en DVD en France. J’avais un peu d’appréhension en le commençant car j’avais lu quelques avis mitigés mais j’ai pour ma part beaucoup aimé cette histoire se passant au bord de l’eau, entre amour et amitié. Le royaume des chats est un revisionnage toujours aussi sympathique.


Je vous remercie de nous avoir lu et je vous retrouve début 2021 pour le dernier point de visionnages (et savoir si nous avons réussi le challenge !). ^_^