Bilans mensuels·Journaux de visionnage

[Journal 21] Septembre 2020

En septembre, j’ai vu 33 épisodes de dramas. Je n’ai pas vraiment respecté mes prévisions du mois dernier. Je n’ai pas eu le temps de regarder de films ni de terminer les dramas en cours. J’ai seulement craqué pour plein de nouveautés ! 😀

DRAMAS

Dramas terminés :
SchoolNurseFiles-poster
The school nurse files

The school nurse files (보건교사 안은영)
6/6 – Corée du Sud [2020] – 6 épisodes vus – Ressenti final : ★★★☆☆

Ce drama est original et particulier dans son exécution mais agréable à regarder dans son ensemble. Il est bien rythmé, avec une chouette bande-son. J’ai été ravie de retrouver Jung Yoo Mi que je n’avais pas vu depuis Live ainsi que Nam Joo Hyuk que j’ai vu en dernier dans Weightlifting fairy Kim Bok Joo. Ils forment un joli duo prêt à en découdre avec les monstres qui les entourent. An Eun Young peut en effet voir les fantômes et les jellies, des créatures naissant à partir du désir humain. Elles sont a priori néfastes puisque l’infirmière les anéantit dès qu’elle le peut. Hong In Pyo possède une aura protectrice qui permet à An Eun Young de se recharger. Tous les deux sont des personnages assez solitaires et un peu bizarres qui trouvent du réconfort dans la présence de l’autre. Le drama propose une histoire qui se dévoile peu à peu en six épisodes, avec la présence de nombreux lycéens et professeurs tout aussi importants. Le résultat est un peu étrange avec des comportements proches de la folie pour la plupart d’entre eux, et pas toujours dus aux jellies. Les deux protagonistes sont quant à eux un peu maladroits dans leurs interactions avec les autres. Le drama est plutôt plaisant à suivre mais je regrette de trop nombreuses ellipses narratives qui rendent parfois l’histoire difficile à suivre. Hong In Pyo accepte les visions de An Eun Young sans protester une seule fois ainsi que quelques élèves. D’autres personnages avec des pouvoirs particuliers apparaissent aussi régulièrement. Le drama offre une conclusion satisfaisante mais le dénouement est un peu brusque, avec l’action à son sommet non montrée. A noter la présence incongrue de canards qui font partie de l’établissement scolaire.

Dramas en cours :

Secret forest s2 (비밀의 숲 시즌2)
14/16 – Corée du Sud [2020] – 10 épisodes vus – Ressenti provisoire : ★★★★☆

Le drama est partie dans une direction que je ne m’attendais pas avec certes la confrontation entre les procureurs et la police au cœur de celle-ci mais opérée d’une façon moins directe. Shi Mok et Han Yeo Jin restent fidèles à eux-mêmes malgré leur position, étant prêts à tout pour découvrir la vérité et faire régner la justice. De plus, leur solide amitié est agréable à voir.

SF8 (에스에프에잇)
2/8 – Corée du Sud [2020] – 1 épisode vu – Ressenti provisoire : ★★★★☆

Ce mois-ci, j’ai vu Blink avec Lee Shi Young et Ha Joon. La première incarne une policière avec une technologie implantée en elle lui permettant d’analyser des données. Elle préfère toutefois s’appuyer sur son instinct. Elle sert de test à une intelligence artificielle dont le programme est installé en elle, prenant l’apparence de Ha Joon. D’abord réticente à cette présence, elle finit évidemment par s’attacher à elle lorsqu’ils enquêtent ensemble sur un mystérieux crime qui les place aussi en danger. J’ai trouvé l’histoire intéressante bien que peu novatrice. Je suis contente d’avoir pu découvrir le travail de la réalisatrice Han Ka Ram, Our body est dans ma liste depuis mes recherches pour le projet FCPA. Comme d’habitude, Lee Shi Young est excellente, tant au niveau de son jeu que de l’action. Je découvre Ha Joon que je reverrai avec plaisir.

Miss Truth (大唐女法医)
17/36 – Chine [2020] – 2 épisodes vus – Ressenti provisoire : ★★★☆☆

Je m’amuse toujours devant ce drama à shipper Ran Yan, Xiao Song et Su Fu. Le dernier épisode vu risque cependant d’être un tournant pour les relations amoureuses en cours.

Do you like Brahms? (브람스를 좋아하세요?)
10/16 – Corée du Sud [2020] – 10 épisodes vus – Ressenti provisoire : ★★★★★

♥♥♥ Que dire de plus ? Ce drama est mon favori du moment. Je l’ai adoré dès les premières secondes et chaque épisode est tout aussi passionnant que le précédent. J’aime les personnages, nos protagonistes en tête. Chae Song Ah (Park Eun Bin) est passionnée par le violon. Cependant, si elle s’entraîne quotidiennement, elle n’a pas le même passé que ses camarades de classe. Sa vocation lui est venue sur le tard et elle n’a réellement pris des cours de violon qu’après ses vingt ans. Elle n’est pas spécialement talentueuse et elle n’a pas connu de grands concerts. Sa famille n’est elle aussi pas d’un grand soutien. Heureusement qu’elle a ses amis mais surtout sa passion. Elle aime son violon et elle aime en jouer. Le parcours de Park Joon Young (Kim Min Jae) est au contraire très différent. Il a commencé à jouer du piano très jeune et il est aujourd’hui un pianiste réputé. Il est cependant très solitaire. Il subvient aux besoins de ses parents qu’il a quitté très jeune. Il a deux amis proches. Tout comme Brahms, il est amoureux de la compagne de son amie (cf. Schumann et Clara). Il reste cependant en retrait pour ne pas les blesser. La rencontre entre Song Ah et Joon Young se fait par de multiples coïncidences mais une jolie amitié s’installe rapidement. Ils sont tous les deux à l’aise avec l’autre et des sentiments amoureux naissent. Cependant, ils doivent pouvoir ouvrir leur coeur à l’autre, surtout Joon Young qui est épris depuis si longtemps de son amie d’enfance. C’est aussi le cas pour Song Ah qui est amoureuse de son ami du lycée qui est sorti avec sa meilleure amie. Toutefois, elle peut plus facilement l’oublier que Joon Young. Ils sont en tout cas tous les deux absolument adorables. Les personnages secondaires sont aussi intéressants mais ils ne font pas le poids face à nos deux héros. Le thème de la musique, du talent, des rêves, de l’effort, est bien exploité. Le drama est chaleureux et se regarde avec délectation. ♥

18 again (18 어게인)
2/16 – Corée du Sud [2020] – 2 épisodes vus – Ressenti provisoire : ★★★★☆

Hong Dae Young retrouve son apparence adolescente dès le premier épisode et ne semble pas vraiment troublé par cette soudaine transformation. Il va profiter de cette chance pour aider ses enfants, Shi Ah et Shi Woo, qui ont quelques problèmes. Tous les deux ne communiquent pas avec leurs parents alors que leur nouvel ami apprend rapidement des choses sur eux : la fille travaille à temps partiel tandis que le garçon est harcelé. Pour le moment, Dae Young n’a donc pas le temps de se rapprocher de Jung Da Jung qui essaye elle aussi de prendre un nouveau départ dans sa vie. Journaliste, elle espère devenir présentatrice TV avant qu’il ne soit trop tard. En effet, mère de deux jumeaux et plutôt âgée par rapport à ses concurrentes, elle n’est pas très bien considérée. Dae Young et Da Jung se sont mariés très jeunes parce qu’elle s’est retrouvée enceinte. Ils ont tous les deux dû renoncer à leurs rêves et à leurs études pour subvenir aux besoins de leur famille puisque les leur semble les avoir reniés. Ils étaient très amoureux mais la vie ne les a pas épargnés. Je ne sais pas comment ils en sont venus à ne plus s’aimer et à divorcer. Le début de ce drama m’a plutôt plu et je suis intéressée par le sort des protagonistes principaux. L’humour ne fonctionne pas toujours avec quelques personnages moins intéressants voire lourds (l’ami du héros). Une rivalité amoureuse va aussi survenir avec un ancien camarade de classe de Dae Young et Da Jung qui ressurgit dans leur vie. Je vais en tout cas les suivre pour les voir se réconcilier et apprendre à connaître leurs enfants.

Love is sweet (半是蜜糖半是伤)
2/36 – Chine [2020] – 2 épisodes vus – Ressenti provisoire : ★★★☆☆

Je continue dans ma lancée des dramas chinois avec une rom-com commencée parce que les (nombreux) baisers de la bande-annonce m’ont bien plu. 😛 Jiang Jun (Bai Lu) est réunie avec son ancien camarade de classe, Yuan Shuai (Leo Luo) qui est amoureux d’elle depuis cette époque. Elle est loin d’éprouver les mêmes sentiments que lui puisqu’il a profité d’elle. Même s’il avait de bonnes intentions, il reste un harceleur. De plus, il fait encore ce qui semble bon pour elle sans entendre son avis tout en la manipulant. Il est loin d’être totalement appréciable. >< Heureusement, l’héroïne ne se laisse pas faire. Le second lead, Du Lei (Kido Gao), est le rival du héros. Il a l’air d’être bien plus sympathique et il se montre prévenant envers l’héroïne qu’il pense être la petite amie de de son rival. Second lead syndrom en prévision ? Le monde de la finance et des actions du drama n’est pas ce qui me passionne cependant donc j’espère que les relations entre les protagonistes vaudront le coup (en gros shipper XD). L’amie de héroïne aura elle aussi droit à une romance.

Dramas en pause :

Avec les nouveautés commencées, je n’ai pas eu le temps de poursuivre ces dramas.

Hyena (하이에나)
10/16 – Corée du Sud [2020] – Ressenti provisoire : ★★★★☆

Hi bye, mama! (하이바이, 마마!) [Test du pilote]
6/16 – Corée du Sud [2020] – Ressenti provisoire : ★★★★☆

Life is beautiful (인생은 아름다워)
2/63 – Corée du Sud [2010] – Ressenti provisoire : ★★★☆☆

The woman who still wants to marry (아직도 결혼하고 싶은 여자)
10/16 – Corée du Sud [2010] – Ressenti provisoire : ★★★☆☆

PRÉVISIONS POUR OCTOBRE

Pendant la première partie du mois, je vais seulement continuer à être à jour sur les dramas en cours de diffusion ainsi qu’essayer de rattraper tranquillement mon retard dans SF8. J’ai deux semaines de vacances en fin de mois qui vont me permettre je l’espère de terminer quelques dramas (Hyena et The woman who still wants to marry en priorité). Avec des dramas terminés, je commencerai certainement Start-up et The spies who loved me des nouveautés d’octobre. Plus qu’à caser quelques films dans ce programme pour avancer dans le challenge de Rattrapage.