Les femmes coréennes dans la production audiovisuelle·Réalisateurs & Réalisatrices

[K-Director] Boo Ji Young

real_boojiyoung

Nom : 부지영/ Boo Ji Young
Pays : Corée du Sud
Date de naissance : 16/09/1971

Boo Ji Young est née le 16 septembre 1971 en Corée du Sud. Elle est diplômée de l’université pour femmes Ewha ainsi que de la Korean Academy of Film Arts. Elle a commencé sa carrière en réalisant des films indépendants ainsi qu’en faisant partie de l’équipe de plusieurs films comme La Vierge mise à nu par ses prétendants de Hong Sang Soo (2000) et Untold scandal de Lee Jae Young (2003). Elle a réalisé plusieurs courts-métrages, Tears (2002) a remporté un award spécial au festival du court-métrage de Daegu.

Son premier long-métrage, Sisters on the road (2009), examine les pensées et l’état de la féminité dans la société sud-coréenne moderne. Le film a été invité à plusieurs festivals dont plusieurs dédiés aux femmes. Elle a participé à plusieurs omnibus et elle a créé un documentaire avec plusieurs autres réalisatrices, Myselves : the actress no makeup project (2012), montrant leur visage à travers leur travail.

S’intéressant aux questions liées aux femmes et aux travailleurs, elle a réalisé en 2014 le film Cart basé sur de réels événements. Diffusé dans plusieurs festivals, le film raconte l’histoire de plusieurs femmes s’unissant contre leur entreprise les ayant injustement licenciées. Elle espère qu’avec ce film les gens penseront aux personnes ordinaires, qui sont comme nos mères, nos soeurs et nos voisines.

D’une manière générale, un film réalisé par une réalisatrice a tendance à s’appeler « cinéma féminin », alors que si vous pensez à un film d’action mettant en scène un groupe de gars, les gens ne l’appellent pas « cinéma masculin ». J’espère que, même si beaucoup de femmes apparaissent dans mon film, il ne sera pas classé comme « cinéma féminin ». – Boo Ji Young

Filmographie :

  • 우리 지금 만나 – Let us meet now (2019)
  • 여보세요- HELLO (2018)
  • 카트 – Cart (2014)
  • 나 나 나 : 여배우 민낯 프로젝트 – Myselves : the actress no makeup project (2012)
  • 애정만세: 산정호수의 맛- Short! Short! Short! 2011 / A time to love : Moonwalk (2011) (omnibus)
  • 사랑의 묘약 – Love potion (2011)
  • 지금, 이대로가 좋아요 – Sisters on the road (2009)
  • 눈물 – A drop of clear salty liquid / Tears (2002)
  • 싸게 사는 법 – The way they are (2001)
  • 김옹의 시험 – His humming (2000)
  • 불똥 – Spark (1997)

Sources :
Korean Film Council
Daum
TIFF
Wikipedia EN

9 commentaires sur “[K-Director] Boo Ji Young

  1. Merci pour cette fiche, j’ai vu Cart que j’ai beaucoup aimé, c’était très touchant et humain.
    Il faudra que je me renseigne sur ses autres films.
    Très bonne citation également, la situation est encore hélas ainsi, ça fait réfléchir !

    J'aime

    1. Je veux le voir depuis trop longtemps. ><
      Certains de ses autres projets me tentent bien aussi notamment le documentaire.
      Oui, je trouvais cette citation très pertinente. Notamment par rapport à mon projet et comment je le construisais.

      J'aime

  2. Hello !

    j’ai Cart dans ma liste depuis un moment, ça me remotive pour le voir. Le documentaire m’intéresse beaucoup, j’espère qu’il est accessible.

    Par rapport à la citation, hélas, on cessera de parler de « cinéma féminin » quand les femmes réalisatrices et scénaristes seront plus représentées dans le cinéma coréen (et à l’international) au point où ça ne sera pas quelque chose « à relever ». Et je pense que, malheureusement, ça va durer encore…
    Ton projet est très intéressant à ce niveau car tu rends visible ce qui est caché si on ne se pose pas la question : le peu de femmes réalisatrices dans le cinéma coréen, les difficultés qu’elles rencontrent pour être produites ou continuer leur métier…

    J'aime

    1. Je n’ai pas encore fait les recherches pour trouver le documentaire mais j’ai des doutes. 😡 J’aimerais beaucoup le voir aussi !
      Oui, au vu des statistiques de mon premier article, on n’est très loin d’une situation égalitaire. :/

      Aimé par 1 personne

  3. Elle a l’air très investie dans les relations sociales des femmes, comme si elle voulait exploiter la femme de A à Z. Merci pour cet article parce que maintenant je veux voir Cart, Sisters on the road et Myselves ! Il faut que je me les trouve.
    (Cette citation fait mal au coeur…)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s