Dramas·k-drama [Corée du Sud]

[Test du pilote] Spring turns to spring

spring-turns-to-spring-poster1
Spring turns to spring

Je n’avais pas commencé de dramas en cours de diffusion depuis décembre dernier et cela faisait encore plus longtemps que je n’avais pas regardé de comédie ou même de drama avec des sujets plus légers. Je viens de terminer Encounter et en janvier, j’ai commencé Misaeng et Mother. Ce sont d’excellents dramas mais loin d’être bons pour le moral. Je peux me détendre avec Spring turns to spring puisque j’ai ri à plusieurs reprises devant. 😀 Le drama prend la suite du thriller Children of Nobody, le ton est donc très différent. Le taux d’audience n’est pas très élevé (et même franchement un peu bas), ce qui n’est pas très surprenant vu le casting et l’histoire, mais j’espère que cela n’aura pas de conséquence sur le drama parce que je l’apprécie beaucoup pour ma part.

Lee Yu Ri incarne Kim Bo Mi, une présentatrice de journal télévisé de 32 ans. Populaire depuis Jang Bo Ri Is Here!, je ne l’avais encore jamais vue à l’écran. Jolie et intelligente, elle a dû surmonter beaucoup de difficultés pour atteindre sa position. Elle a un fort caractère et elle n’hésite pas à donner son opinion. Elle ne s’excuse jamais, même si elle est en tort. Elle ne vit que pour être reconnue dans son métier et elle ne fait attention qu’à elle-même. Elle va enfin pouvoir réaliser son rêve : présenter le journal télévisé de 21 heures.

Son entourage est composé des personnes de l’orphelinat dans lequel elle a grandi même si elle ne les contacte plus. Ahn Se Ha (Voice 2) est Heo Bom Sam, il a toujours été amoureux d’elle. Kim Nam Hee joue Heo Bom Il, un scientifique. Ils étaient les trois « Bom ». « Il » est 1, « Yi » est 2 et « Sam » 3 en coréen. Les autres sont ses collègues de travail à la station audiovisuel MBS. Chun Soo Hyun, jouée par Mi Ram, est aussi journaliste et présentatrice. Toutes les deux se chamaillent sans arrêt et sont prêtes à toutes les bassesses pour surpasser l’autre (cela ressemble surtout à des enfantillages). Elle va travailler avec Lee Hyung Suk, joué par Lee Jong Hyuk (Dating Agency: Cyrano, un excellent cameo dans Matrimonial Chaos – à voir !). Célibataire, ce dernier ne pense qu’à profiter de sa retraite dans un parfait établissement. Kim Bo Mi ne s’entend pas vraiment avec eux, mais elle semble ne s’entendre réellement avec personne, ne cherchant pas à les connaître. Cependant comme elle fait de l’excellent travail, ses coups d’éclat lui sont pardonnés. Elle sort avec le neveu du directeur mais je doute qu’elle l’aime réellement. Comme il apparaît très peu, ils ne devraient pas tarder à rompre.

Uhm Ji Won interprète Lee Bom, une ancienne actrice de 41 ans qui a arrêté son métier lorsqu’elle s’est mariée pour prendre soin de sa famille. J’aime bien cette actrice découverte dans The Woman Who Still Wants To Marry. Gentille, belle et naïve, son entourage profite d’elle. Son mari Park Yoon Chul est interprété par Choi Byung Mo. Grâce à son aide, notamment en profitant de sa popularité, cet ancien avocat est devenu membre de l’assemblée. La dernière fois que j’ai vu jouer Choi Byung Mo, il interprétait le méprisable mari de Kim Jeong Hye (Lee Yo Won) dans Avengers Social Club (regardez ce drama !). J’espère que Lee Bom s’accomplira sans lui et s’en débarrassera comme elle. En plus de cela, il la trompe éhontément avec la manager de Lee Bom, Choi Seo Jin. Son Eun Seo joue souvent des personnages détestables et celui-ci le sera sans aucun doute. Ancienne styliste de Lee Bom, elle est devenue sa manager et l’aide dans sa vie actuelle. Elle connaît tout de sa vie puisqu’elle gère son agenda ce qui lui permet de facilement voir Park Yoon Chul. Elle considère Lee Bom stupide. Je ne sais pas trop ce qu’elle gagne dans cette relation puisque ça m’étonnerait que Park Yoon Chul ait évoqué le divorce et il est loin d’être un bon parti.

Lee Bom pense que sa vie est parfaite, avec un mari aimant et une amie précieuse. Lorsqu’elle découvrira enfin la vérité, elle va être bien déçue. Heureusement qu’il y a sa fille, Park Shi Won, jouée par Lee Seo Yeon. Elle l’aime énormément et fera tout pour elle. Elles semblent avoir une bonne relation malgré les obsessions de Lee Bom. En effet, toute sa vie est parfaitement réglée. Elle se réveille à une heure précise, va courir et prépare ensuite le repas pour sa famille. Tout est parfaitement cuisiné avec chaque calorie calculée. Tout son intérieur est parfaitement propre – même trop. Cela se retrouve aussi sur elle, avec une apparence parfaitement contrôlée. Elle parle d’une voix très douce, presque maniérée. C’est loin d’être un rôle qu’elle joue, elle est simplement comme cela. Elle est donc en totale opposition avec Kim Bo Mi, que ce soit par le caractère ou l’organisation puisque cette dernière est totalement désordonnée avec un appartement où vêtements et nourriture s’entremêlent. Leur association va leur permettre de reconsidérer leur vie et de les faire évoluer.

Le chemin de Lee Bom et Kim Bo Mi se croise lors d’un jeu télévisé puis lors d’une course. C’est à ce moment-là que l’histoire va se mettre en place. Je n’en avais pas encore parlé mais il y a un élément surnaturel puisque les deux femmes vont échanger de corps. Le drama s’ouvre sur une scène se déroulant en Californie, où des scientifiques réalisent une expérience concluante. En buvant un mélange particulier, deux personnes échangent leur corps. Pas le temps d’aller plus loin dans l’expérience puisque tout le monde se fait tuer, sauf Heo Bom Il. Fuyant les lieux, avec la CIA à ses trousses, il revient en Corée du Sud avec les potions de l’expérience et trouve la seule personne qu’il connaît un tant soit peu : Heo Bom Sam. Suite à certaines circonstances, celui-ci va donner les boissons à Lee Bom et Kim Bo Mi. Leurs corps vont être échangés. Ce n’est pas leur esprit qui change mais bien leur corps ce qui promet des choses bien intéressantes – et drôles. La réalisation accentue le côté humoristique du drama, notamment avec la bande-son. Vous pourrez noter les « bom bom bom » dans le trailer. D’ailleurs, le mot « bom » signifie « printemps » en coréen d’où le titre « Spring turns to spring« .

Chacune va devoir vivre la vie de l’autre, en attendant le prochain changement de corps, tout en essayant de comprendre ce qu’il s’est passé. J’ai hâte de voir Lee Bom prendre plus d’assurance et Kim Bo Mi commencer à ouvrir son cœur aux autres. Je doute que le rôle de Lee Hyung Suk soit celui d’être seulement un supérieur, je me demande quelle relation va être mis en avant. Il va certainement apprécier davantage Kim Bo Mi quand ce sera Lee Bom qui aura possession de son corps. Du coup, est-ce qu’une relation entre Lee Bom et Lee Hyung Suk serait possible ? Et Kim Bo Mi va pouvoir empêcher Park Yoon Chul de profiter toujours de Lee Bom quand elle sera dans son corps.

Crash Test : Passé !

Un commentaire sur “[Test du pilote] Spring turns to spring

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s